Aller au menu Plan du site

Le Gala du plus bel homme du Canada

Accueil · Le Gala du plus bel homme du Canada
Contexte
De 1967 à 1975, Lise Payette couronne le plus bel homme du Canada, tel que choisi par le vote de milliers de femmes à travers le pays. Chaque année, à la Saint-Valentin, l'animatrice officie le gala qui dévoile l'heureux gagnant. En 1970, la cérémonie a lieu le vendredi 13 février (le 14 tombant un samedi), à la Comédie canadienne. Le gala est diffusé en direct à la radio dans le cadre de l'émission Place aux femmes qu'anime alors Lise Payette. Un gala du plus bel homme à la radio? « Écoutez pour voir »… L'extrait choisi dévoile le neuvième et le grand gagnant de l'année 1970.

En ce vendredi 13, les lauréats doivent passer sous une échelle avant de descendre le grand escalier menant sur la scène. Mais il est au moins un homme à qui le vendredi 13 aura porté chance… En 1970, le grand gagnant est nul autre que le co-animateur de l'émission, le comédien Guy Provost.

Au cours des ans, comédiens, animateurs, hommes politiques se partagent les honneurs du concours. Le premier à être couronné « plus bel homme » est Jean Lesage, alors premier ministre du Québec. En 1968 et 1969, deux ministres du gouvernement Daniel Johnson sont les favoris de ces dames : Marcel Masse puis Jean-Guy Cardinal. En 1968, Pierre Elliott Trudeau se classe au troisième rang.

Après des débuts modestes dans un studio de radio en 1967, le concours connaît ses heures de gloire alors que Le gala du plus bel homme prend d'assaut la Place des arts en 1975 dans une salle comble. La popularité du concours est telle que le nombre de votes passe de 10 000 la première année à 320 000 en 1975, nécessitant alors l'embauche de personnel supplémentaire à Radio-Canada pour le dépouillement des votes.

Créé en réponse aux innombrables concours de beauté féminins, le palmarès du plus bel homme se déroule dans un esprit de bonne humeur. Évidemment, explique Lise Payette, il n'était pas question de faire défiler les hommes en maillot de bain, mais de s'amuser ferme.
Le saviez-vous?
• L'émission Place aux femmes est présentée pendant cinq ans, de 1965 à 1970. Lise Payette, accompagnée de Guy Provost, lance la série en 1965 avec la question brûlante et provocatrice : « Sommes-nous encore le sexe faible? » Elle se voit attribuer le Radio-TV Mirror Award, prestigieux prix américain pour le « meilleur programme de langue française en Amérique ». 

• À Place aux femmes, le public est convié à se prononcer sur des questions qui touchent la gent féminine de près, sur le ton de la gaieté et de l'humour. Des débats sur des sujets brûlants sont au menu de l'émission, mais aussi des défilés de mode, des séances de démonstration de danse… à la radio! Lise Payette confie à La Presse en 1966 : « On a fait des choses folles, on voulait faire écarquiller les yeux, on a réussi ».

• Née le 29 août 1931, Lise Ouimet se marie à André Payette à l'âge de 20 ans. Elle fait ses débuts à la radio en 1954 à Trois-Rivières en rédigeant des textes dramatiques et des courriers du cœur. Elle anime par la suite une émission quotidienne d'une demi-heure à la radio de Rouyn, CKRN, intitulée La Femme dans le monde.

• Lise Payette vit à Paris pendant six ans avec son mari et ses trois enfants où elle anime Interdit aux hommes, émission diffusée par Radio-Canada et reprise à Montréal en 1964.

• D'abord connue comme animatrice de radio, Lise Payette fait son entrée à la télévision de Radio-Canada en 1966 à l'émission Votre choix qu'elle anime avec Nicole Germain. En 1972, un nouveau talk-show d'une heure est présenté du lundi au vendredi à 23 h : Appelez-moi Lise. Elle quitte la barre de l'émission en 1976 pour se lancer en politique dans le Parti québécois.
Infos

Le Gala du plus bel homme du Canada

Média : Radio

Émission : Place aux femmes

Date de diffusion : 13 février 1970

Invité(s) : Claude Wagner

Ressource(s) : Lise Payette, Guy Provost

Durée : 6 min 45 s

Dernière modification :
26 août 2014