Aller au menu Plan du site

La géothermie, nouvel espoir pour Springhill

Accueil · La géothermie, nouvel espoir pour Springhill
Contexte
Les mines fermées en 1958, Springhill pense que la ville devra fermer. La construction d'un pénitencier fédéral, en 1967, permet heureusement de créer de l'emploi. Mais pas suffisamment.

En 1985, un ingénieur en géothermie – et fils de mineurs – découvre que les anciennes mines sont désormais noyées dans des milliards de mètres cubes d'eau, chauffés naturellement par le sous-sol volcanique. Une multinationale de fabrication de plastique, Ropak, tente alors l'expérience d'exploiter cette nouvelle ressource.
Le saviez-vous?
• Même si le volume d'eau dans les mines de Springhill n'a jamais pu être mesuré, des experts estiment qu'il y en aurait assez pour chauffer l'ensemble de la population de la Nouvelle-Écosse.
Infos

La géothermie, nouvel espoir pour Springhill

Média : Télévision

Émission : Découverte

Date de diffusion : 28 avril 1991

Invité(s) : Doug Medicine, Ralph Ross

Ressource(s) : Jocelyne Allard, Pierre Maisonneuve

Durée : 7 min 44 s

Dernière modification :
16 septembre 2008