Aller au menu Plan du site

Mets traditionnels amérindiens

Accueil · Mets traditionnels amérindiens
Contexte
La cuisine amérindienne se compose de légumes, de gibiers et de poissons, frais, séchés ou fumés en plein air. Le pemmican, fait d'un mélange de viandes séchées et de gras d'animaux, servait de provision l'hiver. Certaines nations y ajoutaient du sucre d'érable ou des fruits sauvages séchés.

En septembre 1996, Marie-France Bazzo reçoit l'artiste Michel André, un Européen qui a vécu une vingtaine d'années avec des Montagnais. Il lui parle de l'alimentation traditionnelle des Amérindiens et du livre Cuisine amérindienne, un nouveau regard.

Avant l'arrivée des Européens en Amérique, les Amérindiens sédentaires cuisinaient avec des plats en terre cuite. Les chasseurs-cueilleurs utilisaient plutôt des récipients d'écorce ou faisaient cuire les viandes et le poisson dans la glaise. Traditionnellement, les Amérindiens laissaient vieillir la chair du gibier, comme l'ours, le lièvre ou la perdrix, avant de la consommer. Par la suite, la viande était rôtie ou préparée en ragoût.

Les Amérindiens du Canada sont également amateurs de soupes, qu'ils font mijoter, entre autres, avec du maïs, des fèves, du poisson, des courges.

Depuis des siècles, les Amérindiens assaisonnent leurs mets. Ils utilisent des herbes sauvages comme le thym et la menthe, mais aussi les baies de genévrier, les graines de la pomme de pin ou les fruits du vinaigrier. De même, ils brûlent les feuilles de tussilage afin d'obtenir une cendre salée pour agrémenter certains de leurs plats. Le fumage et le faisandage donnent également des saveurs uniques aux viandes et aux poissons.

Même si les Amérindiens n'avaient pas coutume de manger de dessert, ils consommaient des noisettes, des fruits sauvages et de l'eau d'érable.
Le saviez-vous?
• Les Amérindiens récoltent le riz sauvage depuis des siècles. Il s'agit d'un type de céréale qui pousse sur les bords marécageux des lacs.

• La cuisine des Inuits du Grand Nord canadien diffère grandement de celle des peuples autochtones du sud. Amateurs de viande crue, les Inuits mangeaient traditionnellement du phoque, de la baleine, mais aussi du caribou et du lièvre. Les poissons, comme l'omble, la truite et le saumon, faisaient également partie de l'alimentation des peuples du nord.

• Les Amérindiens ont fait découvrir aux Européens plus de 29 fruits et légumes, dont la tomate et plusieurs variétés de courges.

• L'Europe a de son côté influencé la cuisine amérindienne. La banique, ce pain amérindien qu'on croit être d'origine écossaise, se cuit dans la braise ou dans la cendre chaude. Faite de farine, de graisse animale, de sel et d'eau, elle se conserve sans jamais moisir. Les Amérindiens y ajoutent parfois des framboises, des bleuets ou des raisins secs.

• Originaire de Provence, l'artiste André Michel s'installe au Québec dans les années 1970. Pendant les quinze ans qu'il passe à Sept-Îles, il se lie d'amitié avec des Montagnais de la réserve Uashat-Malioténam.

• En plus d'être peintre, André Michel a participé à la création du Musée régional de la Côte-Nord et a fondé la Maison des cultures amérindiennes de Mont-Saint-Hilaire. Plusieurs Montagnais l'appellent affectueusement Mikupishan (arc-en-ciel), en référence à ses tableaux colorés.
Infos

Mets traditionnels amérindiens

Média : Radio

Émission : Indicatif présent

Date de diffusion : 24 septembre 1996

Invité(s) : André Michel

Ressource(s) : Marie-France Bazzo

Durée : 14 min

Dernière modification :
6 avril 2005