Aller au menu Plan du site

Le Festival du bleuet de Mistassini

Accueil · Le Festival du bleuet de Mistassini
Contexte
Surnommés les Bleuets, les habitants du Lac-Saint-Jean sont des fervents de « la manne bleue ». Et pour cause, l'abondant petit fruit sauvage est devenu un moteur de l'économie locale.

À l'été 1977, l'équipe de l'émission Reflet d'un pays se déplace pour la 17e édition du Festival du bleuet de Mistassini. Durant une dizaine de jours, le bleuet et ses dérivés sont mis en valeur. Les concours de mangeurs de tartes aux bleuets et la disco bleue comptent parmi les activités les plus populaires de la fête.

Le bleuet pousse en bordure des forêts, mais surtout sur des terres brûlées ou des terrains fraîchement déboisés. Ce petit fruit est également cultivé dans des bleuetières. On en fait des tartes, des pâtés, des puddings, du coulis et de la confiture. Les ménagères d'autrefois le séchaient afin de le conserver pour l'hiver.

La récolte du bleuet sauvage se déroule de la mi-août à la mi-septembre. Des familles de cueilleurs et des étudiants se déplacent parfois à des centaines de kilomètres pour le cueillir dans la nature.

La mise en marché du bleuet sauvage date de la fin du 19e siècle. Les producteurs expédient alors leur récolte par train, à partir de Roberval.

En 1963, Jean-Joseph Larouche aménage des terres en bleuetières cultivées afin de contrer les menaces de gel ou de sécheresse qui pèsent sur la production. L'essai est concluant et transforme la façon de cultiver le bleuet dans la région. Quarante ans plus tard, des centaines de producteurs regroupés en coopérative sont représentés par la Fédération des producteurs de bleuets du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Le saviez-vous?
• D'autres festivals perpétuent le folklore culinaire au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le Carnaval de Chicoutimi, la Traversée du lac Saint-Jean, le Festival du miel à Normandin et celui de la gourgane à Saint-Stanislas contribuent à perpétuer la cuisine traditionnelle.

• Depuis la fin des années 1950, les pères trappistes de Mistassini produisent chaque année leurs fameux bleuets enrobés de chocolat.

• Que ce soit dans la vallée du Saint-Laurent ou dans celle de l'Okanagan, la culture des fruits est l'une des richesses du Canada. De la canneberge à la prune, des baies de Saskatoon aux pommes de Rougemont, les fruits à noyau ou à pépins ajoutent de la couleur aux mets et aux desserts du Canada.

• Le Lac-Saint-Jean n'est pas le seul producteur de bleuets. Au Québec, on en fait la cueillette en Abitibi et sur la Côte-Nord. La Nouvelle-Écosse et la Colombie-Britannique récoltent aussi le petit fruit bleu.

• La valeur de la production du bleuet au Québec est passée de 2 millions de dollars en 1945 à 21 millions de dollars en 2000.

• Avec 27 000 acres cultivés en 2000, les bleuetières forment la plus grande surface de cultures fruitières au Québec. Les vergers comptent 19 000 acres et les autres petits fruits comme les fraises et les framboises, 5245 acres.
Infos

Le Festival du bleuet de Mistassini

Média : Télévision

Émission : Reflets d'un pays

Date de diffusion : 14 septembre 1977

Invité(s) : Raymond Poisson

Ressource(s) : Lison Hovington

Durée : 8 min 26 s

Dernière modification :
25 juillet 2008