Aller au menu Plan du site

Calgary, hôtesse des Jeux

Accueil · Calgary, hôtesse des Jeux
Contexte
Ce 13 février 1988, le stade McMahon, à Calgary, est bondé. Amassés le long du parcours de la flamme olympique, les 60 000 spectateurs suivent du regard le flambeau faisant son entrée dans le stade après un périple de trois mois. Partie d'Athènes, en Grèce, la torche a parcouru près de 6000 km, portée à tour de rôle par les coureurs.

La capitale albertaine du pétrole l'aura finalement emporté sur la capitale suédoise du cuivre, Falun, et sur Cortina d'Ampezzo, en Italie. Réuni le 30 septembre 1981, à Baden-Baden, en Allemagne de l'Ouest, le Comité international Olympique, présidé par l'Espagnol Juan Antonio Samaranch, attribue les Jeux olympiques d'hiver 1988 à Calgary. Après plusieurs tentatives infructueuses, la ville obtient enfin ses Jeux. Calgary s'apprête à accueillir pendant seize jours près de 8000 personnes.

Préférée à la candidature suédoise et italienne, celle de la ville canadienne Calgary a séduit le CIO par l'organisation et le financement des Jeux exposés par la ville candidate. Contrairement à Montréal, et au gouffre financier généré par la tenue des Jeux de 1976, Calgary a rejeté le principe d'autofinancement et sollicite l'intervention financière de la province albertaine et du gouvernement fédéral. Avec un budget initial de un milliard de dollars, des commanditaires et la vente des droits de retransmission des compétitions, ces 15es Jeux s'annoncent sains financièrement.
Le saviez-vous?
• Lors de la cérémonie d'inauguration, Jeanne Sauvé, la gouverneure générale du Canada déclare l'ouverture des XVe Jeux olympiques, tandis que le fondeur canadien Pierre Harvey prête le serment olympique.

• Jeanne Sauvé est la première femme à occuper le poste de gouverneure générale du Canada. Cette ancienne journaliste est assermentée le 14 mai 1984 à 62 ans, elle assume cette fonction pendant six ans. Elle est la première femme du Québec élue au Parlement et la première présidente de la Chambre des communes.

• Les Jeux de Calgary enregistrent quelques records. D'abord celui du nombre d'athlètes participants : ils accueillent 1423 athlètes issus de 57 pays, dont 117 Canadiens, soit 150 sportifs de plus qu'à Sarajevo. Les compétitions durent 16 jours au lieu des 12 jours habituels. Alors que les Jeux de Sarajevo, en Yougoslavie, comportaient 39 épreuves, ceux de Calgary en proposent 46.

• Un autre record, mais financier cette fois, celui des droits de retransmission des compétitions au réseau de télévision. Vendus 309 millions de dollars à la chaîne américaine ABC, contre une centaine de millions lors des Jeux précédents.

• Par ailleurs, de nombreux bénévoles, plus de 9400 selon les chiffres du CIO, ont contribué à faire de ces Jeux une réussite économique. Lors de Jeux de Montréal, en 1976, la plupart des volontaires étaient rémunérés, ce qui n'est pas le cas à Calgary.

• La province albertaine participe à hauteur de 175 millions de dollars, soit un peu moins que le gouvernement fédéral. La Ville de Calgary quant à elle débourse tout près de 60 millions de dollars. Elle rénove certaines installations, comme le stade McMahon, construit en 1960 par les frères McMahon.

Infos

Calgary, hôtesse des Jeux

Média : Radio

Émission : Les Jeux olympiques d'hiver de Calgary

Date de diffusion : 13 février 1988

Ressource(s) : Richard Garneau, René Pothier, Raymond Lebrun

Durée : 7 min 09 s

Dernière modification :
3 novembre 2004