Aller au menu Plan du site

Refus global : un texte cinglant

Accueil · Refus global : un texte cinglant
Contexte
« Rompre définitivement avec toutes les habitudes de la société, se désolidariser de son esprit utilitaire. Refus d'être sciemment au-dessous de nos possibilités psychiques et physiques. Refus de fermer les yeux sur les vices, les duperies perpétrées sous le couvert du savoir, du service rendu, de la reconnaissance due. » Extrait de Refus global.

En 1979, l'animateur Gérald Gravel lit en onde un extrait du manifeste Refus global. Puis, la peintre Marcelle Ferron explique qu'en 1948 le fait d'être artiste était un engagement total, une façon d'être et de vivre.

Outre Paul-Émile Borduas, les signataires de Refus global sont au nombre de 15, dont sept femmes.

Les peintres Marcel Barbeau, Pierre Gauvreau, Jean-Paul Riopelle, Jean-Paul Mousseau, Marcelle Ferron et Fernand Leduc, les poètes Claude Gauvreau et Thérèse Leduc, la designer Madeleine Arbour, la chorégraphe Françoise Riopelle, l'actrice Muriel Guilbault, l'éclairagiste Louise Renaud, le psychiatre Bruno Cormier, le photographe Maurice Perron et l'artiste multidisciplinaire Françoise Sullivan signent le manuscrit.
Le saviez-vous?
• En plus du manifeste, Refus global contient neuf autres textes signés par les Automatistes. Le livre est publié à 400 exemplaires et distribué dans quelques librairies à Montréal.

• Le document est plié et assemblé à la main sans reliure. Quelques peintures et des photos sont reproduites à l'intérieur.
Infos

Refus global : un texte cinglant

Média : Radio

Émission : Aux vingt heures

Date de diffusion : 18 janvier 1979

Invité(s) : Marcelle Ferron

Ressource(s) : Gérard Gravel, Lyse Richer-Lortie

Durée : 2 min 42 s

Dernière modification :
7 mai 2008