Aller au menu Plan du site

Quelles retombées pour les athlètes?

Accueil · Quelles retombées pour les athlètes?
Contexte
Robert Forget, sauteur en hauteur, et Marcel Jobin, marcheur athlétique, ont tous deux participé aux Jeux olympiques de Montréal. Trois ans après l'événement, que retirent-ils de cette expérience? Les installations olympiques construites à grand frais servent-elles au développement du sport amateur? Gil Courtemanche s'enquiert des retombées des Jeux auprès de ces athlètes et de Robert Nelson, président de la Régie des installations olympiques. Selon ces intervenants, le sport amateur n'a pas profité des Jeux de 1976, et les installations olympiques servent peu à l'entraînement de l'élite sportive.

La performance du Canada aux Jeux de Montréal est décevante. Alors que l'URSS et la RDA se retrouvent en tête du classement des médailles, le Canada se classe au 27e rang. Il s'avère même le premier pays hôte de l'histoire des Jeux à ne remporter aucune médaille d'or.

Les nageurs remportent huit des onze médailles canadiennes, les autres médailles étant raflées par Greg Joy au saut en hauteur, John Wood en canoë et le cavalier Michel Vaillancourt au concours équestre tenu à Bromont.

Plusieurs espoirs québécois ne remportent aucun titre à l'issue des Jeux de 1976, notamment le sauteur en hauteur Claude Ferragne. Pourtant, le gouvernement du Québec avait mis sur pied un programme en mars 1972 afin de favoriser la présence de 30 % d'athlètes québécois parmi le contingent canadien aux Jeux de Montréal. Ce programme nommé Mission Québec 76 est venu en aide aux fédérations sportives et a octroyé des bourses aux athlètes. Il a bénéficié d'un budget annuel d'un million de dollars jusqu'aux Jeux de 1976.
Le saviez-vous?
• Athlète montréalais né le 15 janvier 1955, Robert Forget participe aux Jeux olympiques de Montréal mais son saut de 2,05 m ne lui permet pas de se qualifier pour la finale. Il établit un record canadien en salle le 3 mars 1977 en franchissant 2,26 m.

• Précurseur de la marche olympique au Québec, Marcel Jobin commence à s'entraîner en Mauricie en 1966. Les passants ne comprennent alors pas pourquoi cet homme marche en se dandinant de la sorte sur des kilomètres et le surnomment « le Fou en pyjama ».

• Champion canadien pendant de nombreuses années, Marcel Jobin termine au 23e rang dans l'épreuve du 20 km aux Jeux olympiques de Montréal. Chevalier de l'ordre national du Québec (1991), il a été intronisé au Temple de la renommée des sports du Québec en 1993.

• Espoir québécois aux Jeux de Montréal, le Montréalais Claude Ferragne réalise plusieurs exploits au saut en hauteur. En dépit des attentes, il doit se contenter d'une 12e position avec un saut de 2,14 m lors des Jeux de Montréal.
Infos

Quelles retombées pour les athlètes?

Média : Radio

Émission : L' Événement

Date de diffusion : 22 juillet 1979

Invité(s) : Robert Forget, Marcel Jobin, Robert Nelson

Ressource(s) : Gil Courtemanche

Durée : 16 min 01 s

Dernière modification :
23 septembre 2004