Aller au menu Plan du site

Nadia, reine des Jeux

Accueil · Nadia, reine des Jeux
Contexte
Aux Jeux de 1976, les Soviétiques règnent, invincibles, sur les compétitions de gymnastique. Nadia Comaneci de la Roumanie, âgée de 14 ans, réussit plusieurs exploits en quelques minutes : elle détrône les Soviétiques, elle obtient la note maximale de 10, une première dans l'histoire des Jeux, et elle conquiert, par son talent, sa grâce et sa fragilité, le cœur du public montréalais. Les médias s'arrachent la vedette des Jeux : Nadia et la gymnaste Teodora Ungureanu sont les invitées d'honneur de l'émission Appelez-moi Lise.

De retour à Bucarest avec trois médailles d'or, une d'argent et une de bronze, Nadia Comaneci reçoit un accueil triomphal. Toutefois, le régime répressif de Nicolae Ceausescu lui pèse : elle reçoit un maigre salaire équivalent à 150 $ par mois, le reste de ses gains allant directement au compte de la fédération de gymnastique. Surveillée étroitement par la police secrète roumaine, Nadia échoue dans ses tentatives répétées de passer à l'Ouest. Elle traverse finalement la frontière le 28 novembre 1989. Cette période sombre de sa vie s'achèvera par son mariage avec le gymnaste américain Bart Conner, avec qui elle vit aujourd'hui à Oklahoma City.

Parmi les autres faits marquants des compétitions sportives figurent la domination des nageuses de l'Allemagne de l'Est qui remportent presque toutes les médailles. En athlétisme, deux doublés sont réalisés par des athlètes : le premier par le Cubain Alberto Juantorena au 400 m et au 800 m, et le second par le Finlandais Lasse Viren au 5 000 et 10 000 m. Le Français Guy Drut remporte le 100 m haies, mettant fin à cinquante-deux ans de suprématie américaine dans cette discipline. Un scandale entache les Jeux : le Soviétique Boris Onischenko, trois fois champion du monde du pentathlon, utilise une épée truquée lors de l'épreuve d'escrime et sera disqualifié.
Le saviez-vous?
• Éblouissant les juges par sa performance, Nadia obtient la première note parfaite de l'histoire des Jeux à Montréal, un 10, pour sa performance aux barres asymétriques. Or, le tableau d'affichage n'a pas été programmé pour cette éventualité, c'est pourquoi le pointage qui apparaît alors est 1.00.

• Après avoir fui la Roumanie, Nadia Comaneci vit pendant deux années à Montréal, de 1990 à 1991, dans le quartier Rosemont. Elle y noue des amitiés profondes qui l'aident à traverser cette époque difficile où elle souffre de boulimie et de dépression.

• Le 29 mars 2004, lors d'une cérémonie à Bucarest, la célèbre gymnaste reçoit l'Ordre olympique, distinction accordée à des athlètes ayant le mieux illustré l'idéal olympique. Le président du CIO, Jacques Rogge, a rendu hommage à celle qui a incarné le rêve olympique et qui est devenue l'idole de milliers de fillettes à travers le monde.

• Les Jeux de Montréal sont marqués par la présence d'une autre « reine », ou plutôt d'une princesse : la princesse Anne est en effet le premier membre de la famille royale britannique à participer à une compétition olympique. Elle participe à la course d'obstacles à Bromont. Au 19e obstacle, elle chute alors que son cheval rate un virage, mais elle ne subit qu'une légère blessure.

• Sur les 6084 athlètes qui participent aux compétitions figurent 1260 femmes. Les athlètes féminines accèdent à trois nouveaux sports : l'aviron, le basketball et le handball.
Infos

Nadia, reine des Jeux

Média : Télévision

Émission : Appelez-moi Lise

Date de diffusion : 24 juillet 1976

Invité(s) : Nadia Comaneci, Bela Karoly, Maria Simionescu, Teodora Ungureanu

Ressource(s) : Lise Payette

Durée : 11 min 15 s

Dernière modification :
23 septembre 2004