Aller au menu Plan du site

Des missions au pays d'abord

Accueil · Des missions au pays d'abord
Contexte
La relance des missions au Québec s'effectue au lendemain de la révolte des Patriotes de 1837-1838. À la fin de 1830 et au début des années 1840, Mgr Ignace Bourget fait venir de France des communautés religieuses chargées de relancer les missions au Canada. Parmi elles, l'ordre des Oblats de Marie Immaculée. Leurs premiers représentants débarquent ainsi au pays le 2 décembre 1841.

Les Oblats entreprennent la conquête de l'Ouest et de l'Arctique. L'émission Second regard rappelle cette épopée à travers le portrait de Mgr Vital Grandin, premier évêque de Saint-Albert en Alberta.

Sous l'impulsion de Mgr Bourget, les missions connaissent un essor important. Les hommes et les femmes des ordres religieux explorent l'Amérique du Nord et entreprennent une longue marche vers l'Arctique.

De retour au pays en 1842, les Jésuites fondent des postes de missions autour des Grands Lacs, puis dans le reste de l'Ontario. Les Clercs de Saint-Viateur et les sœurs de la congrégation de Notre-Dame se tournent vers l'Illinois. Les sœurs de la charité de la Providence partent en Oregon. Les sœurs de Sainte-Anne fondent des missions à Vancouver, au Yukon et en Alaska.

À partir de 1846, les missionnaires oblats entreprennent leur longue route vers les Territoires du Nord-Ouest. Ils longent le lac Athabaska et le fleuve Mackenzie quelques années plus tard. Sur le chemin, ils rencontrent des dizaines de tribus indiennes : les Sauteux, les Cris, les Montagnais, les Pieds-Noirs, les Assiniboins, les Dénés, les Flancs-de-Chien, etc.

L'immensité du territoire frappe l'imaginaire des missionnaires. Le père Duchaussois écrira dans ses mémoires que la région d'Athabaska-Mackenzie compte « une âme par 250 kilomètres carrés ». Pour propager leur foi, les oblats doivent affronter le froid, la souffrance et la mort.
Le saviez-vous?
• Après la conquête anglaise de 1760, les Sulpiciens et le clergé séculier assurent pendant un certain temps la relève missionnaire.

• Jusqu'en 1840, les ressources du clergé restent modestes. Seulement 400 prêtres servent les 400 000 Canadiens français, sans compter les Irlandais. Ce n'est guère mieux dans l'ouest du pays. Dans cette région, quatre prêtres dispensent le service religieux à 2800 catholiques.

• En 1866, le voyage des oblats et sœurs grises pour rejoindre les Territoires du Nord-Ouest est une véritable croisade : de Montréal à Saint-Paul au Minnesota en chemin de fer; 700 kilomètres jusqu'à Saint-Boniface, puis un périple en charrette de 1500 kilomètres le long de la rivière Rouge, des prairies, des lacs et des fleuves pour rejoindre Notre-Dame-de-la-Providence, 60 kilomètres au sud du Grand lac des Esclaves.
Infos

Des missions au pays d'abord

Média : Télévision

Émission : Second Regard

Date de diffusion : 9 mars 1986

Invité(s) : Claude Champagne

Ressource(s) : Gilles-Claude Thériault

Durée : 21 min 37 s

Dernière modification :
30 janvier 2004