Aller au menu Plan du site

Brel: « Mourir, la belle affaire »

Accueil · Brel: « Mourir, la belle affaire »
Contexte
En 1966, Jacques Brel tire sa révérence et annonce sa décision d'abandonner la chanson. Il se lance dans l'aventure du cinéma et monte le spectacle musical L'Homme de la Mancha.

En 1973, le Grand Jacques fait un passage éclair à Montréal : il accepte de donner une entrevue à Lise Payette, animatrice de l'émission Appelez-moi Lise. Dans cette entrevue dont il ne reste que la bande audio, Brel livre sa définition de ce que signifie être adulte… ajoutant qu'il n'en deviendra jamais un. Et il répond une fois de plus à la question qui brûle toutes les lèvres : pourquoi, au faîte de la gloire, s'est-il arrêté de chanter?

Né en banlieue de Bruxelles le 8 avril 1929, Jacques Brel est fils d'un industriel cartonnier. Il quitte la cartonnerie en 1952 pour tenter sa chance dans les cabarets. Découvert par le producteur parisien Jacques Canetti en 1953, il connaît des débuts difficiles. Raillé par les critiques qui lui trouvent un physique ingrat, il est surnommé « l'abbé Brel » par Georges Brassens.

Le vent tourne en 1957 lorsque sort le titre Quand on n'a que l'amour : dès lors, les tournées internationales s'enchaînent. Brel, qui gesticule, grimace, sanglote et se déchire sur scène, est applaudi à tout rompre à travers le monde.

En 1966, Jacques Brel débute sa tournée d'adieu à l'Olympia : son récital est un événement sans précédent auquel assiste le Tout-Paris. Après quinze chansons, Brel, fidèle à son habitude, ne cède pas aux demandes de rappel, mais revient saluer le public sept fois de suite.

Dans les années 1970, Brel se consacre au cinéma, tourne entre autres avec Marcel Carné Les Assassins de l'ordre en 1971, s'achète un avion et un voilier, parcourt le ciel et les océans. Il s'installe à Hiva Oa dans l'archipel des Marquises. En 1977, à la surprise générale, il enregistre un disque, véritable testament puisqu'il meurt « par arrêt de l'arbitre » l'année suivante. Il est enterré aux îles Marquises près de la tombe de Gauguin.

Le premier passage de Jacques Brel au Québec remonte à 1958. Il est accueilli chez Félix Leclerc dans sa maison de Vaudreuil. En 1961, Brel est de retour à Montréal à la Comédie canadienne avec Raymond Devos. Il rencontre à cette occasion Clairette Oddera, Marseillaise d'origine qui a ouvert un cabaret rue de la Montagne. La Boîte à Clairette devient le lieu de rendez-vous de la « bande à Brel » lors de ses escales montréalaises. En 1964, la sœur de Clairette, Danièle Oddera, chante en première partie pendant la tournée québécoise de Brel. En 1967, lors de sa tournée d'adieux, le chanteur donne seize récitals à la Comédie canadienne avec la chanteuse Renée Claude en première partie.
Le saviez-vous?
• En 1967, alors qu'il chante au Carnegie Hall de New York, Brel découvre The Man of the Mancha. Séduit par le spectacle de Broadway, il rêve d'en faire une adaptation française. Au départ, Jacques Brel n'avait pas l'intention d'interpréter lui-même le rôle de Don Quichotte, mais les auteurs du spectacle (Dale Wasserman, Mitch Leigh et Joe Darion) l'en convainquent. Véritable triomphe, le spectacle est réclamé à travers le monde, mais Brel, épuisé, annonce qu'il abandonnera après la 150e représentation.

• Aux États-Unis, Brel suscite une véritable fascination. En 1967, le chanteur belge devient lui-même l'objet d'une comédie musicale interprétée à Broadway par Mort Shuman et intitulée Jacques Brel is Alive and Well and Living in Paris. Repris à travers le monde, le spectacle est même adapté au cinéma en 1975 par le Québécois Denis Héroux, cinéaste de Valérie.

• L'émission Appelez-moi Lise est diffusée pour la première fois en 1972 à la télévision de Radio-Canada. Lise Payette, accompagnée de son acolyte Jacques Fauteux, accueille les personnalités les plus diverses, sous la direction musicale de François Cousineau. Appelez-moi Lise présente aussi le concours du plus bel homme au Canada, lancé à l'époque où Lise Payette animait la série radiophonique Place aux femmes.
Infos

Brel: « Mourir, la belle affaire »

Média : Télévision

Émission : Appelez-moi Lise

Date de diffusion : 7 septembre 1973

Invité(s) : Jacques Brel

Ressource(s) : Jacques Fauteux, Lise Payette

Durée : 13 min 56 s

Audio d'une émission de télévision

Photo : Photothèque de Radio-Canada

Dernière modification :
8 décembre 2008