Aller au menu Plan du site

Face au Front commun

Accueil · Face au Front commun
Contexte

Au cours des mois d'avril et de mai 1972, le gouvernement de Robert Bourassa est confronté au plus grand malaise social depuis la crise d'Octobre. Alors que 200 000 employés de l'État s'unissent et font la grève, les lits d'hôpitaux se vident et les écoliers sont en congé forcé. Pour obtenir de meilleures conditions de travail, plusieurs syndiqués sont prêts à défier la loi.

Dans une revue de l'année, les journalistes Bernard Derome, Gabi Drouin et Janine Paquet reviennent sur les événements du printemps.

Le saviez-vous?

• Le 11 mai 1972, alors que leurs chefs sont emprisonnés, 125 000 syndiqués membres du Front commun font la grève à nouveau, malgré l'ordre de retour au travail. L'agitation demeure jusqu'au 15 mai, lorsque les négociations reprennent avec le gouvernement.

• Le 12 mai, le premier ministre Robert Bourassa remplace Jean-Paul L'Allier par Jean Cournoyer à la tête du ministère de la Fonction publique.

• Condamnés à un an d'emprisonnement, les porte-parole du Front commun, Louis Laberge, Marcel Pepin et Yvon Charbonneau, restent incarcérés pendant seulement quinze jours en 1972. Ils font appel de la sentence, qui sera maintenue, et ils devront passer quatre mois en prison l'année suivante.

Infos

Face au Front commun

Média : Radio

Émission : Revue de l'année des événements canadiens

Date de diffusion : 24 décembre 1972

Invité(s) : Robert Bourassa, Marcel Pepin

Ressource(s) : Bernard Derome, Gabi Drouin, Janine Paquet

Durée : 7 min 03 s

Dernière modification :
4 mars 2010