Aller au menu Plan du site

Pionnières aux Olympiques

Accueil · Pionnières aux Olympiques
Contexte
Amsterdam 1928. Pour la première fois, les femmes sont admises aux épreuves d'athlétisme des Jeux olympiques. Le 28 juillet, parmi les 290 femmes qui se présentent, il y a la redoutable équipe canadienne, les « Matchless Six », les six femmes sans égales comme les appellent les médias. Jane Bell, Ethel Smith, Jean Thompson, Myrtle Cook, Ethel Catherwood et Fanny « Bobbie » Rosenfeld font sensation lors de ces jeux. Alors qu'Ethel Catherwood remporte l'or au saut en hauteur, l'équipe canadienne triomphe au relais 4 x 100 mètres.

En plus de mériter l'or au relais, Fanny Rosenfeld termine deuxième au 100 mètres, juste devant Ethel Smith. Rosenfeld conclut également l'épreuve du 800 mètres au cinquième rang. L'athlète d'origine russe démontre une incroyable polyvalence. Non seulement elle maîtrise pratiquement toutes les épreuves sur pistes et pelouses, mais elle est aussi une excellente joueuse de basket-ball, de hockey et de softball. Reconnue pour son esprit sportif et sa passion pour le sport, Rosenfeld sera nommée la plus grande athlète de la première moitié du XXe siècle. Son influence sur la jeunesse féminine sera incontestable.

Avec le record du monde en poche, Myrtle Cook part favorite à l'épreuve du 100 mètres. Mais, manque de chance, Cook est disqualifiée en raison de deux faux départs. Elle se reprend toutefois au relais, où elle participe à la victoire du Canada. Que ce soit à titre d'athlète ou par la suite comme journaliste, Cook a consacré sa vie à la promotion de la participation des femmes au sport.

De retour d'Amsterdam, l'équipe canadienne d'athlétisme est accueillie par environ 300 000 personnes à Toronto. L'équipe des « Matchless Six » aura contribué à briser plusieurs barrières sportives et politiques.
Le saviez-vous?
• Les femmes participent pour la première fois aux Jeux olympiques en 1900, à Paris. Leur venue sème la controverse et même le baron Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux olympiques modernes, est en désaccord avec leur entrée. Pour ces premiers jeux, les femmes ne participent qu'à trois compétitions, soit le ballon, le croquet et le golf.

• Outre l'athlétisme, les femmes se disputent les honneurs dans cinq autres épreuves aux Jeux d'Amsterdam en 1928 : la natation, le fleuret, l'escrime, la gymnastique artistique et le plongeon. Les femmes représentent moins de 10 % des 3015 athlètes participants.

• Toujours à Amsterdam, l'attribution de la médaille d'or à l'Américaine Elisabeth Robinson à la course 100 mètres a donné lieu à une polémique entre les juges. Après quatre faux départs, l'Américaine réussit à prendre les devants jusqu'à la première moitié de la course. C'est alors que Fanny Rosenfeld jaillit pour effacer l'avance. Au fil d'arrivée personne ne sait qui l'a emporté. Les juges déclarent Robinson gagnante, malgré l'avis de deux juges qui affirment que l'Américaine a brisé le ruban avec ses bras plutôt qu'avec son corps.

• En 1929, Fanny Rosenfeld est atteinte de graves crises d'arthrite. Après avoir été clouée au lit pendant huit mois, elle doit marcher avec des béquilles pendant près d'un an. Une fois guérie, elle recommence à jouer au hockey et au softball, et remporte plusieurs honneurs. Une nouvelle crise d'arthrite va cependant la forcer à se retirer du sport en 1931. Fanny Rosenfeld meurt en 1969.

• En plus d'entreprendre une carrière de journaliste, Myrtle Cook devient entraîneuse d'athlètes féminines. Elle organise aussi des campagnes de financement pour soutenir la participation des femmes lors d'événements sportifs et contribue à la création de clubs sportifs destinés aux femmes. De plus, Cook se fait embaucher par les Royaux de Montréal, l'équipe professionnelle de baseball. Elle enseigne aux joueurs ses techniques pour qu'ils améliorent leurs courses autour des buts. Cook décède en 1985.
Infos

Pionnières aux Olympiques

Média : Télévision

Émission : Sport

Date de tournage : 26 janvier 1998

Durée : 1 min 25 s

Dernière modification :
10 mars 2008