Aller au menu Plan du site

Dragage et environnement

Accueil · Dragage et environnement
Contexte
Afin de permettre le passage de navires plus lourds, Ottawa décide de creuser de un pied (30 centimètres) le fond du fleuve Saint-Laurent entre Montréal et le cap à la Roche, à 35 km au nord de Trois-Rivières. Ce projet de 9 millions de dollars doit permettre à la voie maritime de raffermir la position concurrentielle du port de Montréal, qui emploie alors plus de 15 000 personnes, nous explique l'équipe de l'émission Les années lumière.

Les groupes environnementaux qui s'opposent au dragage de la voie maritime demandent la tenue d'audiences publiques. L'affaire sera d'ailleurs portée devant les tribunaux, qui donneront finalement raison au Port de Montréal, qui pilote le projet de dragage. Les opérations commencent en septembre 1998 et sont achevées à la fin 1999.
Le saviez-vous?
• Malgré une compétition féroce, depuis 1959, plus de deux milliards de tonnes de marchandises, d'une valeur estimée à 300 milliards de dollars américains, ont transité entre le Canada, les États-Unis et une cinquantaine d'autres pays.

• Près de 50 % du trafic de la voie maritime se fait à destination ou en provenance de ports d'outre-mer, surtout d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique.

• Le vrac compte pour 90 % du cargo transitant par la voie maritime du Saint-Laurent.

• Les céréales constituent le premier type de marchandise transportée en importance, en fait de tonnage, représentant 40 % du cargo total. Le fer arrive en deuxième position.
Infos

Dragage et environnement

Média : Radio

Émission : Les Années lumière

Date de diffusion : 5 avril 1998

Invité(s) : Jean-Claude Boivin, Daniel Green

Ressource(s) : Robert Lamarche, Yanick Villedieu

Durée : 12 min 24 s

Dernière modification :
1er juin 2006