Aller au menu Plan du site

« Je m'appelle Claude Jutra »

Accueil · « Je m'appelle Claude Jutra »
Contexte
Le 5 novembre 1986, luttant contre les abîmes de l'oubli, le cinéaste écrit sur un bout de papier : « Je m'appelle Claude Jutra », le glisse dans sa ceinture de voyage et disparaît à tout jamais. Il est âgé de 56 ans. Plus de cinq mois après la disparition du cinéaste, son corps est retrouvé, porteur de l'étrange billet griffonné.

En proie à la maladie d'Alzheimer, Claude Jutra parvient à réaliser son dernier long-métrage en 1984. Le tournage de La Dame en couleurs, film sur la folie, tient du prodige, le réalisateur étant alors incapable de se souvenir des scènes tournées la veille.

Enfant prodige du cinéma québécois, Claude Jutra réalise son premier film en 1948 à l'âge de 18 ans. Intitulé Le dément du lac Jean-Jeune, ce film regroupe déjà les thèmes chers au cinéaste, leitmotivs de son œuvre : l'enfance, la folie et l'eau.

L'attrait morbide pour l'eau marque les films de Claude Jutra comme une étrange prémonition. Dans Pierrot des bois, un de ses premiers essais réalisé en 1956, il se jette à l'eau. À la fin du film À tout prendre, tourné en 1963, le personnage principal, interprété par Jutra, saute d'un quai.
Le saviez-vous?
• En 1956, apprenant que Frederico Fellini est de passage à New York, Claude Jutra s'y rend avec son complice Michel Brault et réussit à obtenir une entrevue avec le cinéaste italien et la comédienne Guilietta Masina. Malheureusement, la mauvaise qualité du son rendra l'entrevue inutilisable.

• Au milieu des années 1960, Claude Jutra est invité à enseigner à la nouvelle école de cinéma de la prestigieuse université UCLA de Los Angeles. Il se lie alors d'amitié avec un jeune étudiant du nom de Jim Morrison.
Infos

« Je m'appelle Claude Jutra »

Média : Radio

Émission : Libre Parcours

Date de diffusion : 24 avril 1987

Invité(s) : Marcel Adam, Maurice Adelman

Ressource(s) : Gilles Archambault

Durée : 4 min 09 s

Dernière modification :
1er mars 2008