Aller au menu Plan du site

Attentat au Parlement de Québec

Accueil · Attentat au Parlement de Québec
Contexte
Peu avant 10 heures, un jeune homme entre dans l'édifice de l'Assemblée nationale, à Québec, et ouvre le feu sur les gens qu'il rencontre sur son passage. Il se dirige vers le Salon bleu, tirant plusieurs rafales qui laisseront trois morts et treize blessés dans le haut lieu du pouvoir québécois. Arrivé dans la chambre où siègent les députés, il s'installe dans le fauteuil du président pendant que les quelques personnes présentes sur les lieux tentent de s'enfuir.

À Radio-Canada, les émissions sont alors interrompues pour des bulletins d'information qui n'offrent que peu de détails.

Au fil de la matinée, on apprend qu'il s'agit du caporal Denis Lortie. Avant de se rendre à l'Assemblée nationale, le jeune homme s'était présenté à la station de radio privée CJRP pour remettre à l'animateur André Arthur une cassette expliquant les gestes qu'il s'apprêtait à poser. En route vers le parlement, Lortie passe devant la citadelle de Québec et ouvre le feu en direction de touristes, qui seront épargnés.

Denis Lortie fait irruption dans le Salon bleu avant l'arrivée des députés, seuls quelques employés sont sur les lieux.

Apprenant ce qui se passe, le sergent d'armes René Jalbert se précipite dans la chambre des représentants et commence à négocier avec le caporal Lortie. Il l'emmène dans son bureau et, pendant plusieurs heures, les deux hommes discutent, l'aîné tentant de raisonner le plus jeune. Vers 14 h 15, ils sortent du bureau et Denis Lortie se rend aux autorités policières.
Le saviez-vous?
• Lors d'un premier procès, en 1985, Denis Lortie est reconnu coupable de meurtres prémédités, le plaidoyer d'aliénation mentale ayant été rejeté par le juge et le jury. Il y a ensuite un deuxième procès en janvier 1987, lors duquel Lortie plaide coupable. Le juge refuse ce plaidoyer, et un troisième procès est ordonné. L'ancien caporal sera finalement condamné à dix ans de prison. En juin 1996, Denis Lortie obtient sa libération conditionnelle et réintègre la vie civile.
Infos

Attentat au Parlement de Québec

Média : Radio

Émission : Il fait toujours beau quelque part

Date de diffusion : 8 mai 1984

Invité(s) : Louise Hamel

Ressource(s) : Gérard-Marie Boivin, Roger Bouchard, Jacques L'Archevêque

Durée : 2 min 21 s

Dernière modification :
1er juin 2009