Aller au menu Plan du site

De Kennedy à Clinton

Accueil · De Kennedy à Clinton
Contexte
Après 12 ans de gouvernement républicain, les Américains se dotent d'un président démocrate. Le 20 janvier 1993, Bill Clinton entre officiellement en fonction. La journaliste Julie Miville-Dechêne se demande ce qu'il adviendra des relations entre le Canada et les États-Unis.

Pendant près d'une décennie, Brian Mulroney a multiplié les rencontres avec ses deux homologues américains. L'arrivée d'un démocrate, aux politiques protectionnistes de surcroît, ne semble pas ébranler le premier ministre canadien.

La décennie de bonnes relations personnelles entre dirigeants du Canada et des États-Unis fait presque figure d'exception dans l'histoire des deux pays. Exception faite du président Franklin D. Roosevelt, au pouvoir de 1933 à 1945, les présidents américains font de rares visites protocolaires chez leur voisin du nord, généralement pour prononcer des discours au Parlement. Pour sa part, Dwight D. Eisenhower vient trois fois au Canada, la dernière pour inaugurer la voie maritime du Saint-Laurent, le 26 juin 1959.

Dans la décennie précédant l'arrivée au pouvoir de Ronald Reagan, les relations entre les deux pays sont tendues. Pierre Elliott Trudeau irrite ses homologues américains. Pendant ses années au pouvoir, Richard Nixon ne se rend qu'une seule fois à Ottawa; il n'apprécie guère ce jeune premier ministre libéral et ami de Fidel Castro. Par contre, ni Gerald Ford, ni Jimmy Carter ne daignent se déplacer.

Brian Mulroney a le mérite d'avoir fait redécouvrir aux Américains l'importance du Canada en tant que partenaire économique et diplomatique.
Le saviez-vous?
• Lors d'un discours prononcé devant le National Press Club, à Washington en 1969, Trudeau lance : « Être votre voisin, c'est comme dormir avec un éléphant; quelque douce et placide que soit la bête, on subit chacun de ses mouvements et de ses grognements. »

• Le président Richard Nixon croyait à tort que le Japon, et non le Canada, était le principal partenaire économique des États-Unis. Lors de son unique visite à Ottawa, en 1972, il déclare « Le moment est venu de reconnaître que nous avons des identités très distinctes, que des divergences importantes nous séparent et qu'il n'est dans l'intérêt de personne de dissimuler ces réalités. »

• Au moment de la visite de Nixon à Ottawa en 1972, les autorités ont tellement peur que des manifestants agressent le président américain à coups de balles de neige qu'ils font appel au service public de la ville d'Ottawa. Ce dernier fera fondre, à coups de jets d'eau chaude, la neige recouvrant la pelouse du parlement canadien.
Infos

De Kennedy à Clinton

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 4 février 1993

Invité(s) : Allen Gotlieb, Desmond Morton, Brian Mulroney, Gordon Ritchie, Pierre Elliott Trudeau, John Yochelson

Ressource(s) : Raymond Saint-Pierre, Julie Miville-Dechêne

Durée : 10 min 20 s

Dernière modification :
18 février 2009