Aller au menu Plan du site

Origines de la pilule contraceptive

Accueil · Origines de la pilule contraceptive
Contexte
Dès 1930, un chimiste américain, Russel Marker, parvient à extraire 2 kg de progestérone d'une plante naturelle connue pour ses vertus apaisantes, l'igname sauvage. Les laboratoires pharmaceutiques se montrent peu intéressés par la découverte non brevetable.

Quelques années plus tard, en 1956, Gregory Pincus et John Rock prouvent l'effet inhibiteur de la progestérone sur l'ovulation. L'idée fondamentale de la pilule contraceptive est de simuler chez la patiente l'état hormonal de la femme enceinte, comme l'explique la gynécologue Louise Charbonneau.

Avant d'être commercialisée, la pilule sera expérimentée sur des femmes portoricaines. La première pilule, fortement dosée, entraînait parfois des effets indésirables sur les patientes dont la santé était précaire. Le manque de recul ne permettait pas d'évaluer les incidences éventuelles. John Rock mentionne toutefois ses effets secondaires : « la pilule peut servir à contrôler deux ou trois problèmes fréquents chez la femme. Malheureusement si une femme devient infertile durant ce temps, tant pis. »

Au Canada, les compagnies pharmaceutiques, réticentes à présenter la pilule comme un contraceptif, insistaient sur le caractère thérapeutique du médicament, apte à soulager les douleurs menstruelles. Et, officiellement, la pilule devait être prescrite uniquement pour réguler les cycles menstruels.
Le saviez-vous?
• La pilule est composée d'œstrogène et d'un progestatif qui agissent sur :
- l'ovulation, qui est supprimée,
- l'endomètre, rendu inapte à la nidation,
- la glaire cervicale, qui perd sa perméabilité.

• Grégory Pincus (1903-1967) est l'auteur de l'ouvrage : « Les effets de la progestérone et de composés reliés sur l'ovulation et le développement précoce de la lapine ».

• Dans les années 1930, pour fabriquer 1 mg de progestérone, il fallait extraire les ovaires de 2500 truies en gestation!

• Les Aztèques employèrent l'igname sauvage pour le traitement des rhumatismes et comme analgésique local. La plante a bénéficié d'un regain d'intérêt au milieu du XXème siècle lorsqu'on a découvert qu'elle était riche en diosgénine, un composé pouvant être transformé en cortisone, en oestrogène ou en progestérone.
Infos

Origines de la pilule contraceptive

Média : Radio

Émission : Les Années lumière

Date de diffusion : 19 avril 1998

Invité(s) : Louise Charbonneau

Ressource(s) : Yanick Villedieu

Durée : 16 min 32 s

Dernière modification :
1er juin 2006