Aller au menu Plan du site

L'armée prend la relève

Accueil · L'armée prend la relève
Contexte
Le 17 août 1990, le premier ministre Robert Bourassa fait appel aux Forces armées canadiennes pour remplacer la Sûreté du Québec devant les barricades de Kahnawake et de Kanesatake. Les négociations stagnent et les manifestations de citoyens mécontents se multiplient à Châteauguay. Le 20 août 1990, les troupes, qui compteront jusqu'à 2500 hommes, commencent à s'installer autour de Kahnawake et de Kanesatake.

Ces reportages de Réal D'Amour et de Claude Gervais décrivent le déploiement des soldats et de leurs blindés.

Le 20 août, des autochtones s'insurgent contre l'arrivée de l'armée à Oka. En Ontario et au nord de Vancouver, certains militants amérindiens construisent des barricades. D'autres bandes menacent d'utiliser la violence si les autorités refusent d'écouter leurs revendications. (Voir le clip Appuis aux Mohawks.)

L'arrivée de l'armée entraîne une interruption des discussions entre les warriors et les gouvernements. Les négociateurs mohawks jugent les soldats postés trop près des barricades. Les troupes, sous la direction du major Alain Tremblay, se replient alors de 400 mètres et, la journée même, les pourparlers reprennent.

Le 23 août, même si les soldats avancent de 1500 mètres vers les barricades du rang Sainte-Germaine, les Mohawks poursuivent les négociations. Quatre jours plus tard, les gouvernements rompent les pourparlers. Ils refusent d'acquiescer aux revendications territoriales des Mohawks avant que soient démantelées les barricades.
Le saviez-vous?
• Le 1er août 1990, 10 000 résidents de Châteauguay se rassemblent devant les barricades de Kahnawake et demandent l'intervention de l'armée.

• Les 3 et 4 août, des citoyens de la Rive-Sud de Montréal bloquent l'autoroute 15 à Delson et un pont de la voie maritime du Saint-Laurent pendant plusieurs heures. Menés par Yvon Poitras, un policier retraité, ils protestent contre le peu d'initiative des gouvernements.

• Le 5 août 1990, Robert Bourassa somme les Mohawks de déposer leurs armes dans un délai de 48 heures. Les jours suivants, des centaines de résidents d'Oka et de Kanesatake quittent leur maison.

• L'arrivée de l'armée lors de la crise d'Oka constitue le premier déploiement militaire d'envergure au Québec depuis octobre 1970.

• Malgré la présence militaire, deux journalistes de la presse écrite anglophone franchissent sans trop de problèmes le périmètre de sécurité, en se glissant sous les barbelés.

• Dans les années 1970, le Dakota du Sud connaît un conflit de plusieurs mois entre l'armée et une communauté autochtone. Du 27 février au 8 mai 1973, l'armée américaine entoure le village de Wounded Knee contrôlé par 200 militants sioux. Ces Amérindiens contestent alors le gouvernement de leur réserve.
Infos

L'armée prend la relève

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 20 août 1990

Invité(s) : Gérard Bélanger, Lisette Buzzell, Robin Gagnon, Richard Larouche, Jacqueline Poirier

Ressource(s) : Réal D'Amours, Claude Gervais, Charles Tisseyre

Durée : 4 min 46 s

Dernière modification :
12 mars 2008