Aller au menu Plan du site

Louis Garneau, fan de la reine

Accueil · Louis Garneau, fan de la reine
Contexte
Le lundi 14 octobre, après un repas officiel à Rideau Hall, l'homme d'affaires et ancien cycliste Louis Garneau a failli au protocole royal en mettant son bras autour des épaules de la reine alors que sa femme les prenait en photo, comme on peut le voir dans ce clip.

La bévue n'aurait pas fait grand bruit si la presse britannique ne s'en était offusquée violemment.

La reine était au Canada du 4 au 15 octobre 2002 pour souligner le cinquantième anniversaire de son accession au trône. Accompagnée de son époux, la souveraine est passée par le Nunavut, la Colombie-Britannique, le Manitoba, l'Ontario et le Nouveau-Brunswick. La reine a participé à une cérémonie pour souligner le 50e anniversaire de la télévision de Radio-Canada, à Toronto, où elle a découvert le site des Archives de Radio-Canada (voir notre souvenir).

Il s'agissait de la vingtième visite officielle en sol canadien d'Élisabeth II en tant que souveraine.

À l'occasion du passage de la reine en 2002, un événement cocasse s'est produit. Tombé en panne d'essence, le bateau-taxi transportant la souveraine et son entourage est parti à la dérive au milieu de la rivière Rouge, à Winnipeg. Il a fallu l'aide d'un remorqueur pour ramener le couple royal sur la rive. L'affaire a fait les manchettes en Angleterre, les médias trouvant inadmissible qu'Élisabeth et Philippe aient eu à endurer cette mésaventure.

Les médias canadiens, pour leur part, ont dénoncé les 6,7 millions de dollars qu'a coûté ce voyage royal aux contribuables.
Le saviez-vous?
• Coureur cycliste pendant plus d'une décennie, Louis Garneau a participé deux fois aux Jeux du Commonwealth. Ce champion canadien en poursuite individuelle a pris part aux Jeux olympiques de Los Angeles, en 1984.

• En 1983, il lance son entreprise de confection de vêtements cyclistes. L'année suivante, il délaisse la compétition active pour se consacrer à son entreprise.

• Le protocole n'interdit pas spécifiquement de toucher la reine; en fait « les membres de la famille royale désirent que les éléments du protocole soient adaptés à ce qui est généralement acceptable dans la société canadienne », précise-t-on dans les pages consacrées à la royauté du site Internet de Patrimoine canadien.

• La familiarité, toutefois, n'est pas de mise. Pour s'adresser à la reine, on doit dire « Votre Majesté », alors que les autres membres de la famille royale ont droit à « Votre Altesse Royale » ou « Altesse Royale ».

• Lorsqu'on rencontre la reine, il n'est pas obligatoire de faire une profonde révérence. Les hommes doivent légèrement incliner la tête alors que les femmes font une courte révérence, le pied droit placé derrière le talon gauche et les genoux légèrement fléchis. On ne serre une main royale que si elle nous est d'abord tendue, selon le protocole.

• Lorsqu'on écrit à la reine, l'appel à employer est un simple « Madame », et la missive doit se terminer par la formule « J'ai l'honneur d'être, Madame, l'humble et obéissant serviteur de Votre Majesté ».
Infos

Louis Garneau, fan de la reine

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 16 octobre 2002

Invité(s) : Peter Hammond, Geneviève Pelletier

Ressource(s) : Jean-Sébastien Cloutier, Raymond Saint-Pierre

Durée : 2 min 03 s

Dernière modification :
14 janvier 2009