Aller au menu Plan du site

De l'art au 9e étage

Accueil · De l'art au 9e étage
Contexte
Conçu en 1930 par le Français Jacques Carlu, le restaurant du neuvième étage couronne en beauté le magasin de Montréal. Inspiré des salons du luxueux paquebot français Île-de-France, le lieu a été classé monument historique à l'été 2000.

Ce classement concerne non seulement l'intérieur du bâtiment, mais aussi le mobilier, reconnu d'intérêt patrimonial. C'est donc l'ensemble qui est protégé par la loi. Désormais toute modification le concernant nécessite l'autorisation préalable de la ministre de la Culture et des Communications.

Dinu Bumbaru, directeur des programmes d'Héritage Montréal, sollicite depuis longtemps ce classement. Œuvre majeure de l'architecture art déco, le 9e de chez Eaton constitue une pièce très achevée, composée de verre dépoli, de motifs en métal découpés, d'œuvres peintes par Natacha Carlu, femme de l'architecte français, créateur du Palais de Chaillot, à Paris.

Comme le précise le directeur des programmes d'Héritage Montréal, la ministre ne dispose d'aucun contrôle sur l'affectation qui peut être faite du lieu. Cette tâche incombe à la Ville de Montréal. C'est la Ville qui vérifie l'usage qui est fait des bâtiments classés. Le rôle de la ministre est de s'assurer que la valeur architecturale, historique et patrimoniale n'est pas altérée par de quelconques modifications.
Le saviez-vous?
• Eaton se retrouve au cœur du débat linguistique dans les années 1960. Des bombes du Front de libération du Québec (FLQ) visaient le symbole de la domination anglaise. Le ministre libéral Mc Donald, insulté de ne pouvoir être servi en français, reprochera l'absence de services en français et l'incapacité des vendeuses anglophones à parler le français.
Infos

De l'art au 9e étage

Média : Radio

Émission : Montréal-express

Date de diffusion : 25 août 2000

Invité(s) : Dinu Bumbaru

Ressource(s) : Frank Deseor

Durée : 5 min 08 s

Dernière modification :
7 juin 2006