Aller au menu Plan du site

Château Frontenac, emblème d'une ville

Accueil · Château Frontenac, emblème d'une ville
Contexte

Entre 1892 et 1924, la compagnie des chemins de fer Canadien Pacifique fait construire le Château Frontenac afin d'en faire un hôtel de luxe. Inspiration romantique des châteaux de la Loire et d'Irlande, son architecture de style château sera reprise au Canada par plusieurs gares et hôtels.

Pour retracer l'origine du Château Frontenac, Gérard Potvin s'entretient avec Monique Duval, journaliste au Soleil. Celle-ci rappelle l'existence du château Haldimand à l'emplacement de l'actuel château et raconte l'inauguration de la terrasse Dufferin, en 1879. Dans la seconde partie du reportage, le professeur d'histoire de l'architecture Luc Noppen explique le contexte de la construction de l'hôtel.

Le saviez-vous?

• La construction du Château Frontenac et le choix du site s'inscrivent dans un programme de mise en valeur et d'urbanisation du Vieux-Québec, entrepris dans les années 1880 par les autorités municipales et gouvernementales.

• William Van Horne, le directeur des chemins de fer Canadien Pacifique, et l'architecte américain Bruce Price sont à l'origine de la construction du Château Frontenac. L'hôtel, dont la tour centrale fut complétée en 1924, compte 18 étages et 618 chambres.

• Le château porte le nom de Louis de Buade, comte de Frontenac, une importante figure de l'histoire du Canada. Au 17e siècle, ce gouverneur général de la Nouvelle-France a contribué à l'expansion française en Amérique du Nord. Il a défendu la ville de Québec contre les attaques des colonies anglaises et de la confédération iroquoise.

Infos

Château Frontenac, emblème d'une ville

Média : Télévision

Émission : Reflets d'un pays

Date de diffusion : 26 août 1981

Invité(s) : Monique Duval, Luc Noppen

Ressource(s) : Gérard Potvin

Durée : 11 min 28 s

Crédit photos : Archives nationales du Québec Collection Livernois initiale

Dernière modification :
21 juillet 2010