Aller au menu Plan du site

Boscoville : sortir de la délinquance

Accueil · Boscoville : sortir de la délinquance
Contexte
Dans les années 1950, le centre de rééducation de Boscoville, dans la région de Montréal, parvient à réintégrer de jeunes délinquants dans la société avec un taux de réussite très élevé pour l’époque. Il confie des responsabilités aux adolescents et les encourage à poursuivre leurs études.

Au cours de l’été 1964, James Bamber s’entretient avec des éducateurs et rencontre des jeunes qui demeurent à Boscoville. La plupart des garçons semblent sortir grandis de leur expérience. Des images silencieuses montrent diverses activités auxquelles ils sont conviés.
Le saviez-vous?
• Le centre de Boscoville voit le jour en 1947 sous la forme d’un camp d’été. Dans les années 1960, il peut accueillir jusqu’à 180 jeunes délinquants. Le séjour des garçons, dont l’âge varie de 16 à 21 ans, dure en général deux ans.

• Boscoville prend la forme d’une véritable cité, formée d’un hôtel de ville et de quartiers imaginaires, où les adolescents apprennent à vivre en collectivité.

• En 1998, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec ferme Boscoville. Il confie dès lors l’entière responsabilité de la rééducation des jeunes délinquants aux Centres jeunesse de Montréal.
Infos

Boscoville : sortir de la délinquance

Média : Télévision

Émission : 20 ans express

Date de diffusion : 25 juillet 1964

Ressource(s) : James Bamber

Durée : 22 min 34 s

Son intermittent

Dernière modification :
10 mars 2008