Aller au menu Plan du site

Avoir 20 ans à Sept-îles

Accueil · Avoir 20 ans à Sept-îles
Contexte
En 1963, un journaliste montréalais de 20 ans donne ses impressions sur Sept-Îles, ville de la Côte-Nord où il a séjourné pendant un an. Plutôt critique, il condamne l’incohérence de son urbanisme et l’isolement des gens. La plupart des jeunes Septiliens interviewés semblent pourtant bien aimer leur ville.

À l’époque, ce reportage avait suscité de vives protestations de la part des corps publics et des organismes sociaux de Sept-Îles. Il est reproché aux réalisateurs de ne pas avoir rencontré de jeunes dynamiques, impliqués dans les sports et dans les loisirs de la municipalité.
Le saviez-vous?
• Habité par des Amérindiens depuis 8000 ans, le territoire de Sept-Îles abritait un poste de traite de fourrures à l’époque de la Nouvelle-France. Aux 19e et 20e siècles, la pêche et l’industrie des pâtes et papiers deviennent les principales activités économiques de la région. Dans les années 1950, grâce à l’exploitation du minerai de fer par la société Iron Ore, la ville se transforme en un véritable centre économique.

• En 1970, Clarke City est annexée à Sept-Îles. Les localités voisines de Moisie et de Gallix ont également été rattachées à Sept-Îles en 2003.

• Reliée aux villes minières de Fermont et de Schefferville par chemin de fer, Sept-Îles abrite un port, des terminaux ferroviaires, des usines de transformation et des barrages hydroélectriques. En 1989, l’aluminerie Alouette s’installe dans cette métropole de la Côte-Nord.

• Michel Bourdon, le jeune journaliste interviewé, fait carrière dans le syndicalisme pendant 23 ans. En 1989 et en 1994, il est élu député de la circonscription de Pointe-aux-Trembles pour le Parti québécois.
Infos

Avoir 20 ans à Sept-îles

Média : Télévision

Émission : 20 ans express

Date de diffusion : 26 octobre 1963

Invité(s) : Michel Bourdon

Ressource(s) : Gilles Constantineau

Durée : 24 min 28 s

Dernière modification :
10 mars 2008