Aller au menu Plan du site

À chaque femme son chapeau de Pâques

Accueil · À chaque femme son chapeau de Pâques
Contexte
Dans les années 1960, le code moral interdit encore aux femmes élégantes de sortir sans couvre-chef. Porté pour se rendre à l'église, le chapeau devient parfois un luxe extravagant. À Noël, à Pâques ou à l'occasion de mariages, il est agrémenté de plumes, de fleurs ou de rubans.

Le 6 avril 1961, des dames essaient leurs chapeaux de Pâques, au magasin Dupuis Frères, à Montréal. Grâce aux caméras cachées de l'émission Vu, nous pouvons voir et entendre quelques femmes coquettes, pour qui le choix d'une coiffure s'avère plutôt difficile.
Le saviez-vous?
• Au cours des années 1960, le port du chapeau par les femmes cesse d'être une obligation sociale. Il deviendra un accessoire porté pour les occasions spéciales ou pour le plaisir.

• La bourgeoisie francophone de Montréal fréquente pendant près d'un siècle, le grand magasin Dupuis Frères, ouvert en 1868. Situé sur la rue Sainte-Catherine, à l'est de la rue Berri à Montréal, le commerce se place sous la Loi sur la faillite et l'insolvabilité et ferme ses portes en janvier 1978.
Infos

À chaque femme son chapeau de Pâques

Média : Télévision

Émission : Vu

Date de diffusion : 6 avril 1961

Ressource(s) : Paul Dupuis

Durée : 13 min 27 s

Son faible et intermittent

Dernière modification :
6 avril 2009