Aller au menu Plan du site

Un souverainiste à Collioure

Accueil · Un souverainiste à Collioure
Contexte
Pour mieux faire son deuil de la politique, Jacques Parizeau quitte le Québec de façon temporaire pour Collioure, dans le sud de la France. Avec sa femme, il décide d'entreprendre la culture de la vigne. À son retour au Québec, il donne des conférences dans les cégeps et les universités afin de promouvoir la souveraineté.

Le 16 février 2005, Marie-France Bazzo s'entretient à bâtons rompus pendant près d'une heure avec Jacques Parizeau. L'ancien premier ministre lui parle de l'époque qui a suivi sa démission et de la relève en politique.
Le saviez-vous?
• À la fin des années 1990, Jacques Parizeau s'intéresse à l'influence de la mondialisation sur les marchés nationaux et sur la culture. Il participe au forum social de Porto Alegre, au Brésil, et encourage la ministre Louise Beaudoin à mettre sur pied un observatoire sur la mondialisation.

• Des années après sa démission, Jacques Parizeau fait encore les manchettes de temps à autre. En mai 1997, la publication de son livre Pour un Québec souverain suscite la controverse dans certains milieux. (Voir le clip L'ancien premier ministre sème la polémique.)

• Malgré sa retraite politique, l'ancien premier ministre continue de s'intéresser à la gestion publique. En 2001, il se rend au Mali, l'un des pays les plus pauvres du monde, afin de conseiller les hauts fonctionnaires de l'État.

• Entre 2001 et 2004, le journaliste Pierre Duchesne publie une biographie non autorisée de Jacques Parizeau en trois tomes. L'ouvrage révèle le parcours inusité d'un homme qui a marqué l'histoire du Québec.
Infos

Un souverainiste à Collioure

Média : Radio

Émission : Indicatif présent

Date de diffusion : 16 février 2005

Invité(s) : Jacques Parizeau

Ressource(s) : Marie-France Bazzo

Durée : 47 min 14 s

Dernière modification :
11 mars 2008