Aller au menu Plan du site

Séminaire de Québec, monument historique

Accueil · Séminaire de Québec, monument historique
Contexte
Le 17 janvier 1969, le gouvernement québécois classe le séminaire de Québec monument historique. Le plus ancien de ses bâtiments est érigé au 17e siècle, sur le point culminant du cap Diamant.

Fondé en 1663 par Mgr François de Laval, le séminaire de Québec est devenu, au fil des siècles, un lieu important de diffusion de culture et de connaissances. Ce reportage de Second Regard nous invite à découvrir la richesse architecturale du séminaire et ses collections d'œuvres d'art et d'antiquités.

Le grand et le petit séminaire de Québec sont construits en plusieurs étapes. L'érection des premiers bâtiments en pierres débute en 1675 et s'étire jusqu'en 1681. À cette époque, un édifice de deux étages, recouvert d'un crépi blanc, loge les prêtres et les élèves du petit séminaire.

Le 15 novembre 1701, un incendie détruit le séminaire et sa chapelle. Le feu épargne cependant certaines murailles, ce qui facilite la reconstruction des édifices. En 1759, le bombardement de Québec cause aussi des dégâts importants au séminaire.

Au début du Régime anglais, le petit séminaire assume enfin sa vocation car le collège des Jésuites ferme ses portes.

Au cours du 19e siècle, le séminaire est agrandi en raison d'une croissance du nombre d'élèves. En plus de parfaire l'éducation classique des garçons et de former les futurs prêtres, le séminaire accueille les étudiants de la première université de langue française en Amérique.
Le saviez-vous?
• Le Séminaire de Québec fonde l'Université Laval en 1852 et abrite dans ses murs pendant près d'un siècle les salles de cours de l'université. Au début des années 1960, toutes les facultés s'installent dans la cité universitaire de Sainte-Foy. Les prêtres du séminaire gèrent toutefois l'Université Laval jusqu'en 1971.

• En 1987, l'enseignement secondaire et collégial dispensé au petit séminaire est confié à une corporation privée. La diminution du nombre de prêtres et le manque de ressources financières expliquent cette décision.

• Une fois classé monument historique, le séminaire de Québec profite de subventions du gouvernement québécois pour réaliser des travaux de restauration. (Voir le clip Le séminaire de Québec classé édifice historique.)

• Au cours des années 1980, l'Université Laval participe financièrement au réaménagement de son école d'architecture, installée dans les murs du séminaire de Québec. L'opération permet de compléter les travaux de restauration du séminaire, entrepris dans les années 1970.

• François de Laval (1623-1708), premier évêque de Québec, crée le Séminaire de Québec afin de former des prêtres en Nouvelle-France. Il souhaite ainsi, comme le demande Louis XIV, faciliter l'évangélisation des autochtones.

• Depuis les années 1980, une vingtaine de prêtres administrent le séminaire de Québec et y enseignent. (Voir le clip Le séminaire de Québec, tel un vieux chêne.)
Infos

Séminaire de Québec, monument historique

Média : Télévision

Émission : Second Regard

Date de diffusion : 8 janvier 1989

Invité(s) : Lucien Godbout, Jean-Marie Thivierge

Ressource(s) : Jacques Houde, Gilles-Claude Thériault

Durée : 18 min 11 s

Dernière modification :
6 janvier 2009