Aller au menu Plan du site

André Malraux, héros et écrivain

Accueil · André Malraux, héros et écrivain
Contexte
En 1967, la journaliste Martine de Barsy rencontre André Malraux à Paris, dans son bureau de ministre des Affaires culturelles, à l'occasion de la publication de ses Antimémoires. L'écrivain définit la création comme « l'une des luttes les plus profondes contre le destin ». Il aborde la question de la justice sociale et parle de son admiration pour le général de Gaulle et Mao.

Aventurier, voyageur, André Malraux participe à la guerre civile d'Espagne et entre dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale aux côtés du général de Gaulle.

Né à Paris en 1901, André Malraux suit des cours en archéologie et entreprend une expédition au Cambodge en 1923 pour y découvrir les vestiges de l'art khmer. Par la suite, il se rend en Chine où il se mêle à des révolutionnaires communistes. En 1933, Malraux publie La Condition humaine, roman de la dignité et de la fraternité, couronné par le prix Goncourt qui le consacre le plus grand écrivain de l'heure en France. L'écrivain dénonce vivement la montée du fascisme dans les années 1930. En 1936, lorsque la guerre civile d'Espagne éclate, il commande l'escadrille Espana dans le camp républicain. Il publie le roman L'Espoir en 1937.

En 1939, Malraux participe à la Seconde Guerre mondiale comme soldat. Fait prisonnier en 1940, il s'évade et entre dans la Résistance en 1944, sous le nom de « colonel Berger ». Il prend part à la libération de Strasbourg dans la brigade Alsace-Lorraine et poursuit la lutte en Allemagne où il rencontre le général de Gaulle. Une profonde amitié lie les deux hommes.

Malraux devient le ministre de l'Information en 1945 dans le gouvernement gaulliste. En 1958, lorsque de Gaulle revient au pouvoir, l'écrivain est nommé ministre des Affaires culturelles, poste qu'il occupe jusqu'en 1969. Il crée un réseau de maisons de la culture à travers le pays.
Le saviez-vous?
• Les cendres d'André Malraux sont transférées au Panthéon le 23 novembre 1996 lors du vingtième anniversaire de la mort de l'écrivain. Le président de la République, Jacques Chirac, rend alors hommage au défenseur de la liberté, aventurier, amateur d'art, homme d'action et écrivain.

• « J'ai essayé d'exprimer la seule chose qui me tienne à cœur et de montrer quelques images de la grandeur humaine. Les ayant rencontrées dans ma vie, dans les rangs des communistes chinois, écrasés, assassinés, jetés vivants dans les chaudières, et détruits de toutes façons, c'est pour ces morts que j'écris », déclare Malraux à propos de La Condition humaine.

• Au lendemain de l'avènement de Hitler, Malraux se rend à Berlin avec André Gide et adhère à la Ligue internationale contre l'antisémitisme. Ces événements lui inspirent Le Temps du mépris, qui paraît en 1935 et qui annonce au monde, dix ans avant la fin de la guerre, l'horreur des camps de concentration.
Infos

André Malraux, héros et écrivain

Média : Radio

Émission : Présent édition métropolitaine

Date de diffusion : 6 octobre 1967

Invité(s) : André Malraux

Ressource(s) : Martine de Barsy, Andréanne Lafond, Jean Mathieu

Durée : 11 min 43 s

Dernière modification :
3 mars 2008