Aller au menu Plan du site

Fin de siège pacifique au lac Gustafsen

Accueil · Fin de siège pacifique au lac Gustafsen
Contexte
Le 17 septembre 1995, la vingtaine d'autochtones armés qui occupent depuis plusieurs semaines un ranch près du lac Gustafsen, en Colombie-Britannique, se rendent aux policiers de la GRC. La médiation de John Stevens, un guide spirituel cri, met fin au siège.

Le lendemain, le journaliste Daniel Raunet s'entretient avec Doug Brown, administrateur du conseil tribal de la nation shuswap, à Kamloops. Pour ce dernier, les chefs élus et les aînés des communautés aborigènes peuvent jouer un rôle crucial dans la résolution d'une crise comme celle du lac Gustafsen.

Par l'occupation illégale du ranch du lac Gustafsen, les autochtones veulent récupérer un terrain qu'ils considèrent sacré. Selon eux, ce territoire appartient aux Shuswaps, car il n'a jamais fait l'objet de traité.

Après 30 jours de siège, les rebelles acceptent de rendre les armes. Des policiers les transportent par hélicoptère jusqu'à un détachement de la GRC à 100 Miles House. Là-bas, les protestataires sont escortés jusqu'à des voitures de patrouille. Des autochtones qui observent la scène brandissent des plumes au ciel en guise d'appui à leurs frères.
Le saviez-vous?
• La nation shuswap, aussi appelée secwepemc, compte 17 bandes dans le centre-sud de la Colombie-Britannique. Sa population se chiffre à plus de 8500 personnes, dont environ 4300 vivent dans des réserves.

• John Stevens, le mentor des autochtones du lac Gustafsen, appartient à la nation crie de la réserve albertaine de Stoney.

• Avant l'intervention de John Stevens, Ovide Mercredi, alors chef de l'Assemblée des premières nations, avait tenté sans succès de régler la crise amérindienne.

• Plusieurs fusillades ponctuent le siège du lac Gustafsen. Le 27 août 1995, deux policiers s'en tirent sans sérieuses blessures grâce à leur gilet pare-balles.

• À la fin du siège, la plupart des groupes autochtones de Colombie-Britannique appuient la revendication territoriale des insurgés du lac Gustafsen.

• Le 6 septembre 1995, au parc provincial ontarien d'Ipperwash, une confrontation armée entre des policiers et des rebelles chippewas entraîne la mort d'un autochtone. Les Chippewas refusaient de quitter le parc, où se trouvait une sépulture sacrée.
Infos

Fin de siège pacifique au lac Gustafsen

Média : Radio

Émission : Les Actualités (radio)

Date de diffusion : 18 septembre 1995

Invité(s) : Doug Brown

Ressource(s) : Gisèle Lalande, Daniel Raunet

Durée : 7 min 43 s

Dernière modification :
4 juin 2008