Aller au menu Plan du site

Alerte à l'eau empoisonnée

Accueil · Alerte à l'eau empoisonnée
Contexte
Le 24 mai 2000, les médias annoncent que la petite ville de Walkerton, au nord-ouest de Toronto, est en état d'urgence. Quatre personnes sont mortes après avoir bu de l'eau du robinet contaminée par la bactérie E. coli. Des centaines de personnes sont malades et les écoles de la municipalité sont fermées, précise Mireille Allaire au bulletin d'informations Montréal ce soir.

Les citoyens ont reçu la consigne de faire bouillir leur eau avant de la consommer. Mais ils ont manifestement été prévenus trop tard. La petite communauté enterre ses morts, sans comprendre. Que s'est-il donc passé?

Le 12 mai 2000, un orage violent frappe le sud de l'Ontario. Ces pluies torrentielles ont charrié avec elles du fumier porteur de la bactérie E. coli jusque dans un puits à proximité de Walkerton. Les eaux contaminées du puits se sont alors déversées dans le réseau municipal sans être avoir été désinfectées. Le chlore permet pourtant d'éliminer les coliformes. Or, les responsables des services publics de la ville n'ont pas vérifié la qualité de l'eau et n'ont pas administré la quantité adéquate de chlore. De plus, le puits principal fonctionnait sans analyseurs continus de l'eau, appareils munis d'une alarme en cas de contamination.
Le saviez-vous?
• Les bovins sont une source courante de bactéries de type E. coli qui se retrouvent dans leurs intestins. Certaines souches ne sont pas nuisibles aux humains, d'autres sont mortelles.

• La bactérie peut être présente dans le fumier et survivre dans l'environnement pendant des périodes prolongées. Elle se transmet alors aux humains par l'eau potable contaminée. La consommation de bœuf haché insuffisamment cuit peut également causer un empoisonnement à la bactérie E. coli, communément appelé la « maladie du hamburger ».

• Chez les enfants de moins de 5 ans et les personnes âgées, l'infection par la bactérie E. coli peut causer la mort.

• Les symptômes comprennent crampes abdominales, fièvre, coliques, vomissements et diarrhée hémorragique.

• Une équipe de chercheurs canadiens tente de trouver une manière d'enrayer la bactérie à son origine, c'est-à-dire dans l'intestin des bovins. Le Conseil national de recherches développe un vaccin prévenant la croissance de la bactérie E. coli chez les animaux et sa propagation chez l'humain.
Infos

Alerte à l'eau empoisonnée

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 24 mai 2000

Invité(s) : Jacqueline Mayer, Dave Thomson

Ressource(s) : Pascale Nadeau, Mireille Allaire

Durée : 1 min 44 s

Dernière modification :
29 février 2008