Aller au menu Plan du site

Le Japon refuse de capituler

Accueil · Le Japon refuse de capituler
Contexte
En 1945, les autorités des États-Unis préparent en secret une stratégie afin d'éviter la mort de milliers d'autres soldats américains dans la guerre qui se poursuit au Japon. Dès le mois d'avril, le nouveau président américain Harry Truman prend connaissance du projet Manhattan, duquel naîtra la bombe atomique…

En 1986, Radio-Canada diffuse une entrevue enregistrée en 1976 avec le journaliste Pierre Salinger, ancien officier du général Eisenhower, sur la décision de larguer une bombe sur Hiroshima.

Tôt le matin du 7 décembre 1941, le Japon bombarde la base navale américaine de Pearl Harbor. Aussitôt après l'attaque, le Japon et les États-Unis se déclarent la guerre. Le Japon souhaite neutraliser la flotte américaine afin de poursuivre sa conquête de la Chine et du Sud-Est asiatique.

Le 10 décembre 1941, l'Allemagne et l'Italie, alliés des Japonais, entrent à leur tour en guerre contre la puissance américaine. Trois ans seront nécessaires aux États-Unis pour reprendre le contrôle du Pacifique.

Le 6 août 1945, les États-Unis larguent la première bombe atomique sur la ville d'Hiroshima afin d'accélérer la fin de la guerre. Trois jours plus tard, le 9 août, une autre bombe atteint Nagasaki.

La lutte armée de la Seconde Guerre mondiale se termine le 14 août 1945 lorsque l'empereur Hirohito, qui gouverne le Japon, accepte l'ultimatum d'une capitulation sans condition, émis à la conférence de Potsdam. La reddition japonaise est signée le 2 septembre 1945, à bord du cuirassé Missouri.
Le saviez-vous?
• Le journaliste américain Pierre Salinger (1925-2004) a travaillé aux campagnes présidentielles de John F. et de Robert Kennedy. De 1961 à 1964, il occupe le rôle de porte-parole de la Maison-Blanche auprès des médias. Par la suite, il est reporter pour la chaîne de télévision ABC.

• Harry Truman devient président des États-Unis après la mort de Franklin D. Roosevelt, le 12 avril 1945. Sa victoire aux élections de 1948 lui permet de demeurer à la tête du pays jusqu'en 1953.

• Les Alliés s'entendent difficilement sur les conditions de partage des territoires libérés lors de leur dernière conférence, à Postdam, au sud-ouest de Berlin.

• Au cours de la conférence, du 17 juillet au 2 août 1945, les Alliés réfléchissent sur le sort de leurs ennemis. Ils répartissent les zones d'occupation allemandes, planifient le désarmement et élaborent la façon dont seront jugés les criminels de guerre.

• Les sous-marins américains ont joué un rôle important dans l'effondrement du Japon en coulant 60 % des navires marchands nécessaires au ravitaillement du pays.

• La défaite japonaise survient trois mois après celle des Allemands. Certains stratèges américains prévoyaient 18 mois de préparatifs pour un débarquement en terre nipponne et la mort d'un million de personnes.
Infos

Le Japon refuse de capituler

Média : Radio

Émission : Voici Radio-Canada (radio)

Date de diffusion : 20 avril 1986

Invité(s) : Pierre Salinger

Ressource(s) : Pierre Olivier

Durée : 6 min 33 s

Dernière modification :
26 janvier 2009