Aller au menu Plan du site

Les Lavigueur gagnent le gros lot

Accueil · Les Lavigueur gagnent le gros lot
Contexte
Les téléspectateurs qui regardent l'émission Ce soir voient pour la première fois Sylvie, Yve, Michel et Jean-Guy Lavigueur, ainsi que Jean-Marie Daudelin, beau-frère de Jean-Guy, et William Murphy, bon samaritain.

La famille Lavigueur vient de gagner le plus important gros lot de l'histoire du Québec jusqu'alors. Mais la somme de 7 650 267 $ a bien failli leur échapper, le père de famille ayant perdu son portefeuille avec le billet gagnant quelques jours auparavant. C'est un certain William Murphy, anglophone de Vancouver établi à Montréal depuis peu, qui a retrouvé l'objet et, sachant pourtant que le billet était gagnant, l'a rendu à son propriétaire.

Ce gros lot semble un vrai don du ciel à la famille Lavigueur, le père venant de perdre son emploi à la United Bedding Company. Cet homme très simple, qui ne sait ni lire, ni écrire, ni compter, n'en a pas moins élevé sa famille dans la dignité. Deux des ses filles, Manon et Nancy, meurent en bas âge de maladie du cœur. Leur mère, Micheline Daudelin, meurt en 1983, également d'une maladie du cœur.

C'est avec l'aide de Jean-Marie Daudelin, frère de Micheline, que Jean-Guy élèvera ses quatre autres enfants, Sylvie, Yve, Louise et Michel. Jusqu'à ce jour du début du printemps 1986…

Les faits et gestes de la famille Lavigueur continuent de faire les manchettes tout au long de l'année 1986. Il y a d'abord le volet judiciaire, alors que Louise, seul membre de la famille à ne pas avoir participé à l'achat du billet gagnant et au choix des numéros, poursuit son père afin de récupérer ce qu'elle considère être sa part. Suivi du volet immobilier, quand la famille acquiert une maison de quelque 22 pièces sur l'île aux Pruches, à Laval, pour la somme de 850 000 $.
Le saviez-vous?
• En 1989, Sylvie Lavigueur ouvrait son salon de coiffure, sous l'œil des caméras de télévision.

• La mort de Jean-Guy, qui souffrait d'emphysème, en 2000, rappelle la saga.

• En 2000, le nom des Lavigueur refait surface dans les médias alors que leur immense maison, revendue aux Hell's Angels par la suite, passe au feu.

• L'édition 1986 du Bye-bye, émission humoristique de fin d'année diffusée pendant de nombreuses années sur les ondes de Radio-Canada le 31 décembre, proposait Le Bourgeois gentilhomme Lavigueur, un sketch dans lequel étaient ridiculisés Jean-Guy Lavigueur et ses enfants.

• De 1986 à 1989, le magazine humoristique Croc publie, sous la plume de Raymond Parent, la série Les Ravibreur, une à deux pages par édition, tournant en dérision la famille de Jean-Guy.

• Contrairement à la croyance populaire, le film Les Lavigueur déménagent n'a aucun lien avec la famille de Jean-Guy Lavigueur. Il s'agit d'une production néerlandaise diffusée en 1986 sous le titre Flodder dans la langue de Rembrandt.

• En 2000, Yve Lavigueur publie, avec la collaboration de Daniel Bertrand, Les Lavigueur : leur véritable histoire, un ouvrage qui tente de rétablir une certaine part de vérité dans les déboires de la famille.
Infos

Les Lavigueur gagnent le gros lot

Média : Télévision

Émission : Ce soir

Date de diffusion : 1er avril 1986

Invité(s) : Jean-Marie Daudelin, Jean-Guy Lavigueur, Yve Lavigueur, Sylvie Lavigueur, Michel Lavigueur, William Murphy

Ressource(s) : Marie-Claude Lavallée, Gilles Sirois

Durée : 2 min 28 s

Dernière modification :
29 février 2008