Aller au menu Plan du site

Attachez vos ceintures!

Accueil · Attachez vos ceintures!
Contexte
L'ignorance et les préjugés ont retardé l'imposition par les provinces de la ceinture de sécurité obligatoire. Pourtant, en cas d'impact, la ceinture peut empêcher les occupants d'une voiture d'être projetés contre le pare-brise ou éjectés. Chaque année, son utilisation sauve des milliers de vies et réduit le nombre de blessures.

En janvier 1976, l'émission Le 60 diffuse un reportage sur le port de la ceinture. Des accidents simulés montrent comment elle permet aux occupants d'une voiture de demeurer fixés à leur siège.

En 1974, les ministres de la Santé des provinces s'engagent à faire pression sur leurs gouvernements pour rendre obligatoire le port de la ceinture de sécurité. L'Ontario lance une campagne publicitaire pour inciter la population de la province à boucler sa ceinture, et ce avant l'adoption d'une loi à cet effet.

À partir du 1er janvier 1976, une loi ontarienne oblige les occupants à l'avant d'un véhicule à s'attacher et, en plus, abaisse les limites de vitesse. En un an, les blessures et les décès sur les routes ontariennes diminuent de 16 %.

Le 1er mai 1976, quelques mois après l'Ontario, le Québec interdit aux automobilistes de rouler sur son territoire sans s'attacher. Au même moment, le gouvernement québécois rend obligatoires les cours de conduite et diminue les limites de vitesse à 55 milles à l'heure (90 km/h) sur les routes de campagne et à 70 milles à l'heure (110 km/h) sur les autoroutes.

Malgré les preuves scientifiques de l'efficacité de la ceinture pour la sécurité des occupants d'un véhicule, des mythes sur son inutilité persistent chez les conducteurs. Plusieurs affirment faussement qu'elle puisse empêcher de sortir rapidement d'une voiture enflammée.
Le saviez-vous?
• En 1971, l'Australie devient l'un des premiers pays à obliger les conducteurs à s'attacher. Les automobilistes australiens pris en flagrant délit de conduire sans ceinture sont dès lors passibles d'une amende allant jusqu'à 20 $.

• En novembre 1974, la Nouvelle-Écosse adopte une loi sur le port de la ceinture de sécurité. Toutefois, les protestations sont si fortes que le premier ministre Gerald Regan doit faire marche arrière.

• De 1982 à 1992, le taux de port de la ceinture de sécurité au Canada est passé de 46 à 86 %.

• En 1981, le gouvernement québécois hausse de 10 à 25 et 50 $ les amendes sanctionnant le non-port de la ceinture de sécurité. Il voulait ainsi réagir au fait que seulement 39 % des conducteurs bouclaient leur ceinture.

• Certains automobilistes affirment alors qu'il est inutile de s'attacher à basse vitesse. Pourtant, les statistiques montrent que la moitié des accidents mortels ont lieu à moins de 40 kilomètres de la résidence et à une vitesse ne dépassant pas 65 km/h.

• Selon le Code de la sécurité routière du Québec, les enfants de moins de 12 ans doivent être placés dans des sièges adaptés à leur taille et à leur poids sur la banquette arrière du véhicule.

• La technologie des coussins gonflables se répand dans les années 1990. D'après une étude américaine menée en 1998, l'usage combiné de cette nouvelle mesure de sécurité et des ceintures réduirait de 75 % les blessures graves à la tête.
Infos

Attachez vos ceintures!

Média : Télévision

Émission : Le 60

Date de diffusion : 21 janvier 1976

Invité(s) : Émile Colas, Raymond Mailloux, Yves Mondoux

Ressource(s) : Michèle Viroly

Durée : 13 min 26 s

Images de simulation d'accidents : General Motors Canada

Dernière modification :
21 juin 2005