Aller au menu Plan du site

Bienvenue à Honkouver, Canada!

Accueil · Bienvenue à Honkouver, Canada!
Contexte
Depuis 1980, Vancouver connaît une hausse phénoménale du nombre d'immigrants chinois, particulièrement en provenance de Hong-Kong. En fait, la population chinoise au Canada est passée de 300 000 en 1981 à près de 585 000 en 1991. En 2001, ce chiffre augmente à plus d'un million. Principal lien avec l'Asie, Vancouver voit son visage radicalement modifié par l'arrivée de milliers de Chinois fortunés : les « yacht people », appelés ainsi par opposition aux boat people.

Dans ce reportage de l'émission Dossier de 1996, le journaliste Alain Borgognon observe l'influence économique, sociale et culturelle de ces nouveaux immigrants sur « Honkouver ».

Les événements de la place Tienanmen de 1989 font craindre le pire aux habitants de Hong-Kong, car le 1er juillet 1997, la colonie britannique sera rétrocédée à la Chine. La peur d'être soumis au régime communiste fait fuir des milliers de Chinois de Hong-Kong, habitués à un modèle capitaliste. Environ 30 000 d'entre eux viennent s'établir à Vancouver chaque année. En 1996, ils sont déjà 260 000.

Investisseurs, entrepreneurs, professionnels qualifiés, ces immigrants vivent à l'aise financièrement, loin de l'image traditionnelle d'immigrants pauvres qui doivent monter les échelons sociaux pour réussir. Parfois, ils possèdent d'énormes capitaux, 500 000 $ en moyenne. Un contraste frappant avec le statut des premiers Chinois établis au Canada.

L'arrivée massive de Chinois sur une courte période de temps perturbe la vie des Vancouvérois. Très vite, des tensions et des conflits ethniques sont observés entre les communautés locales et les immigrants chinois. Par exemple, la construction d'immenses maisons (monster houses) par les Chinois fortunés cause plusieurs problèmes.

Des résidents affirment que le caractère imposant de ces maisons et la coupe de plusieurs arbres détruisent le paysage urbain. Selon eux, cette pratique assombrit les quartiers et fait hausser ridiculement la valeur des terrains. Le thème des monster houses sert aussi de prétexte pour critiquer les comportements et les habitudes culturelles des immigrants chinois.

Les détracteurs accusent également les Chinois de vouloir se bâtir un nouvel Hong-Kongau Canada, sans égard pour leur terre d'accueil. Aujourd'hui, il est d'ailleurs possible pour un Chinois de vivre à Vancouver sans parler un mot d'anglais, puisque tous les services lui sont offerts dans sa langue.

La culture chinoise se répand au Canada depuis les années 1980. Des restaurants, des boutiques, des magasins d'alimentation établissent leurs pénates partout en ville et en banlieue. Yoga, feng shui, bouddhisme, cuisine du Sichuan et autres délices de l'empire du Milieu sont autant d'éléments culturels qui font le bonheur des Chinois comme des Canadiens de souche.
Le saviez-vous?
• Depuis le début des années 1980, près de 70 % des Chinois du Canada vivent à Toronto ou à Vancouver.

• En 2001, la communauté chinoise de Vancouver représentait 17 % de l'ensemble de la population de la ville, comparativement à 9 % dix ans plus tôt.

• En 1971, la ville de Vancouver déclare son Chinatown lieu historique.

• Le quartier chinois de Vancouver est le plus grand au Canada et le second en Amérique du Nord après celui de San Francisco.

• Depuis la décennie 1990, la majorité des immigrants qui s'installent au Canada proviennent de pays d'Asie. Les Chinois représentent la plus forte proportion d'immigrants, avec plus de 30 000 arrivées par année.

• Une très forte proportion des immigrants d'origine chinoise se classe dans la catégorie des « indépendants », c'est-à-dire essentiellement des gens d'affaires. À titre d'exemple, en 1999, 93 % des immigrants chinois sont inscrits dans cette catégorie.
Infos

Bienvenue à Honkouver, Canada!

Média : Télévision

Émission : Dossier

Date de diffusion : 27 octobre 1996

Invité(s) : Bob Abbott, David Bond , John Cameron, Yu Chow Ming, Doug Collins, Don Devoretz, Barbara Huisman, Joseph Ip, Jenny Kwan, Frédéric Lam, Marc Lambert, Mason Loh, Thomas Lou, Jos Mathias, Pat Murphy, Odina Skovgard, Health Stone, Shan Tam, Thomas Tam, Diane Tijman, Kook Tin King, Michael Wai, Charles Yam

Ressource(s) : Alain Borgognon, Simon Durivage

Durée : 42 min 55 s

Dernière modification :
26 avril 2005