Aller au menu Plan du site

La côte ouest tremble

Accueil · La côte ouest tremble
Contexte
À l'hiver 2001, un tremblement de terre important secoue le nord-ouest des États-Unis et la Colombie-Britannique. Le séisme cause quelques dommages aux édifices et fait une vingtaine de blessés. Son épicentre se trouve près d'Olympia, à 56 kilomètres au sud de Seattle.

Sans frontières consacre une partie de son émission du 28 février 2001 à la forte secousse sismique de la côte ouest. On peut y entendre les réactions à chaud du journaliste Jacques Rivard, qui a vécu le tremblement de terre du 51e étage d'un gratte-ciel à Seattle.

Le glissement de la plaque Juan de Fuca, dans l'océan Pacifique, sous la plaque continentale nord-américaine a provoqué un tremblement de terre dans l'État de Washington. Survenu à 10 h 54, le séisme avait une magnitude de 6,8 sur l'échelle de Richter.

À Vancouver, 200 km au nord de Seattle, des vitres de fenêtres ont volé en éclat et des tuyaux d'aqueduc se sont rompus. Pendant une trentaine de secondes, les habitants ont senti tanguer les immeubles et les planchers. Des pannes de courant ont touché des milliers de personnes.

La plus forte activité sismique au Canada a été enregistrée en Colombie-Britannique. En 1946, l'île de Vancouver connaît un séisme d'une magnitude 7,3 et, en 1949, une secousse de 8,1 sur l'échelle de Richter se produit au large des îles de la Reine-Charlotte.

Selon les spécialistes, la Colombie-Britannique est susceptible d'être frappée par un séisme de très forte intensité. Malgré ce risque, en 2004, des dizaines d'édifices de la province ne répondent toujours pas aux nouvelles normes de construction antisismiques.
Le saviez-vous?
• Quelques tremblements de terre importants ont touché la côte ouest nord-américaine au cours des dernières années. L'Alaska (27 mars 1964), San Francisco (17 octobre 1989) et Los Angeles (17 janvier 1994) ont connu des séismes dévastateurs. Ces catastrophes ont tué des dizaines de personnes et causé des milliards de dollars de dommages.

• En novembre 1993, pendant trois jours, la Ville de Vancouver organise une simulation pour tester son plan d'urgence en cas de tremblement de terre. Cet exercice implique la coordination d'une vingtaine d'organismes et de ministères.

• Les tremblements de terre les plus meurtriers de la planète ont lieu dans le bassin méditerranéen, au Moyen-Orient, en Chine et sur la côte ouest de l'Amérique latine.

• Les dizaines de milliers de morts causés par les séismes d'Iran, de Turquie ou du Pérou s'expliquent par le nombre élevé de maisons de fortune construites dans ces pays. Des maisons en terre ou des baraques de bidonvilles ont plus de chance d'enfouir les gens sous les décombres que des édifices bétonnés.

• En 1929, un séisme d'une magnitude de 7,2 provoque un raz de marée dans la péninsule de Burin, à Terre-Neuve, et entraîne la mort de 27 personnes.

• Les ravages de tsunamis sur les côtes peuvent se produire à des milliers de kilomètres de l'épicentre. L'effondrement d'un fond marin cause ces désastres naturels. Il crée des ondes sismiques qui, remontées à la surface, peuvent provoquer un raz de marée dont la hauteur des vagues atteint jusqu'à trente mètres.

• Le 26 décembre 2004, les côtes de nombreux pays du Sud-Est asiatique sont ravagées par d'importants tsunamis. Le cataclysme, le plus considérable en 40 ans, entraîne la mort de plus de 295 000 personnes.

• Le Canada apporte une aide de 425 millions de dollars aux pays touchés par le sinistre. Plus d'une centaine de Canadiens auraient péri lors du tremblement de terre de l'océan Indien.
Infos

La côte ouest tremble

Média : Radio

Émission : Sans frontières

Date de diffusion : 28 février 2001

Invité(s) : Mario Cyr

Ressource(s) : Dominique Arnoldi, Michel Désautels, Jacques Rivard

Durée : 8 min 30 s

Dernière modification :
5 mars 2008