Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Ski · Les Crazy Canucks, ils sont fous ces Canadiens

Période : 1974 - 1984

Les Crazy Canucks, ils sont fous ces Canadiens

Au milieu des années 1970, une bande de jeunes descendeurs canadiens fait la pluie et le beau temps sur le circuit de la Coupe du monde de ski. Dave Irwin, Ken Read, Steve Podborski et David Murray se distinguent par leur désir incontesté de dévaler les pentes du cirque blanc à des vitesses vertigineuses. L'attitude casse-cou de la meilleure équipe masculine de ski de l'histoire canadienne lui vaudra le surnom de Crazy Canucks.

Source de la photo à la une : gracieuseté du Panthéon des sports canadiens

Victoire de Dave Irwin en Autriche

Au début des années 1970, l'épreuve de descente est le dernier bastion des skieurs européens. Leur domination sur le circuit de la Coupe du monde est totale. Seul l'Australien Malcolm Milne réussit à déranger l'establishment avec une victoire à Val d'Isère, en 1969, et une médaille de bronze aux championnats du monde à Val Gardena, en 1970.

Cinq ans plus tard, sur la même pente de Val d'Isère, tous attendent le grand champion autrichien Franz Klammer sur la plus haute marche du podium. Mais un jeune skieur de 20 ans, originaire de Calgary, ne voit pas la chose du même œil. Ken Read dévale la pente et termine premier avant la descente de Klammer. À son tour, l'Autrichien descend, mais il chute dans la portion finale du parcours. Read ébranle le monde du ski. Il devient le premier Canadien à remporter une étape de la Coupe du monde en descente chez les hommes.

Mais ce n'est pas tout. Lors de cette course, Dave Irwin, Steve Podborski, David Murray et le vétéran « Jungle » Jim Hunter se classent tous parmi les treize premiers. Les Crazy Canucks sont nés !

Deux semaines plus tard, Dave Irwin, quatrième à Val d'Isère, confirme le Canada comme la puissance montante en descente. Sa victoire à la classique de Schladming, en Autriche, par plus de deux secondes sur Franz Klammer, laisse bouche bée les 50 000 spectateurs venus acclamer leur héros.

Victoire de Dave Irwin en Autriche

• À l'origine, les membres de l'équipe canadienne de 1972 se font surnommer « les Kamikazes » par les médias européens. Leur très grand nombre de chutes donnent cette réputation aux Canadiens. Cette intrépidité sur les pentes les plus difficiles et les plus glacées leur vaudra le nom de « Crazy Canucks », expression consacrée par le journaliste Patrick Lang.

• Le mot Canuck vient du personnage Johnny Canuck, qui symbolise le Canada au même titre que l'Oncle Sam représente les États-Unis, Marianne la France ou encore John Bull la Grande-Bretagne. Présenté comme le « bon canadien » un peu naïf, Johnny Canuck fait la joie des caricaturistes depuis 1860. Il est dépeint comme un bûcheron, un paysan, un fermier, un soldat ou un cow-boy qui tient tête aux taquineries de l'Oncle Sam ou de John Bull. Johnny Canuck est également le héros d'une bande dessinée de 1941, qui se porte à la défense des Canadiens contre les nazis.

Victoire de Dave Irwin en Autriche

Média : Télévision

Images d'archives

Date de tournage : 1er décembre 1975

Durée : 51 s

Clip silencieux

Dernière modification :
2 novembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
10 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Érik Guay victorieux en Coupe du monde
Télévision
2 min 25 s
Le 24 février 2007, Érik Guay devient le premier Québécois à remporter une épreuve de descente en Coupe du monde de ski alpin.
N'obtient pas les Jeux qui veut!
Dossier
Depuis la renaissance du mouvement olympique, de nombreuses villes tentent d'être choisies comme hôtesse des Jeux olympiques.
Hyperlien

Dossier des archives de CBC sur le même sujet

Pour les profs - Projets pédagogiques