Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Provincial et territorial · Jean-Jacques Bertrand au pouvoir

Jean-Jacques Bertrand au pouvoir

Date de diffusion : 12 novembre 1968

Après la mort subite de Daniel Johnson, Jean-Jacques Bertrand est choisi par ses collègues, le 2 octobre 1968, pour diriger l'Union nationale et pour gouverner le Québec par intérim. Le député de Missisquoi, alors ministre de la Justice, compte 20 ans d'expérience en politique.

Jean V. Dufresne rencontre Jean-Jacques Bertrand, un mois après son accession au pouvoir. Le premier ministre se livre humblement à la caméra en racontant quelques souvenirs et anecdotes.

Jean-Jacques Bertrand demeure premier ministre du Québec pendant 19 mois. Comme celui de Daniel Johnson, son gouvernement poursuit les objectifs de la Révolution tranquille visant à transformer et moderniser l'État, l'économie et la société. Le règne de Jean-Jacques Bertrand est assombri par sa « loi 63 », promulguée en 1969 afin de régler la crise linguistique de Saint-Léonard.

En avril 1970, le Parti libéral de Robert Bourassa inflige à l'Union nationale une humiliante défaite. Le style grandiloquent de Bertrand paraît quelque peu dépassé pour les électeurs de l'époque.

Au cours de son mandat de premier ministre, Jean-Jacques Bertrand chapeaute les ministères des Affaires intergouvernementales et de la Justice. Le 21 juin 1969, il se maintient au pouvoir en remportant la course à la direction de l'Union nationale. Fédéraliste convaincu, mais nationaliste québécois, le politicien se qualifie d'autonomiste. Les journalistes de l'époque lui ont reproché son faible leadership face aux problèmes politiques et au sein de son parti.

Une fois son parti défait, Jean-Jacques Bertrand demeure chef de l'opposition jusqu'en 1971.

Jean-Jacques Bertrand au pouvoir

• Né en 1916, à Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides, Jean-Jacques Bertrand étudie au séminaire de Saint-Hyacinthe puis en droit, à l'Université de Montréal. Parmi ses condisciples se trouve le futur maire de Montréal, Jean Drapeau.

• L'avocat se marie avec Gabrielle Giroux le 14 octobre 1944. Ensemble, ils auront sept enfants. En 1948, Jean-Jacques Bertrand obtient le premier de sept mandats comme député de la circonscription bilingue de Missisquoi, dans les Cantons de l'Est.

• Maurice Duplessis attend dix ans avant de confier un ministère à Jean-Jacques Bertrand. De 1958 à 1960, Bertrand est ministre des Terres et Forêts avant d'hériter, en 1960, du ministère de la Jeunesse et du Bien-Être social.

• Au congrès d'investiture de l'Union nationale, en 1961, Daniel Johnson père remporte la victoire sur Jean-Jacques Bertrand avec une faible majorité. En 1966, l'Union nationale reprend le pouvoir, et Johnson nomme Bertrand ministre de l'Éducation, puis de la Justice.

• En 1968, le gouvernement de Jean-Jacques Bertrand change le nom d'Assemblée législative pour Assemblée nationale. Il abolit aussi le conseil législatif, une Chambre haute, à la manière du Sénat, formée de personnes nommées par le conseil des ministres.

• Des humoristes se sont moqués de Jean-Jacques Bertrand à l'époque mouvementée de son passage au pouvoir. À l'émission Les Couche-tard, l'animateur Jacques Normand s'amusa à ses dépens en affirmant qu'à Québec aucun barbier ne voulait plus toucher à sa chevelure ondulée, sous prétexte que « coiffer Jean-Jacques Bertrand, c'est friser le ridicule ».

• Jean-Jacques Bertrand meurt à l'Institut de cardiologie de Montréal, le 22 février 1973, à l'âge de 56 ans. Le politicien avait des problèmes cardiaques avant même de se retrouver premier ministre.

• De 1984 à 1993, la veuve de Jean-Jacques Bertrand, Gabrielle Giroux-Bertrand, est députée de la circonscription de Brome-Missisquoi pour le Parti conservateur de Brian Mulroney. L'un des fils Bertrand, Jean-François, député péquiste de Vanier de 1976 à 1985, a rempli, sur deux mandats, les fonctions de ministre des Communications puis de leader parlementaire.

Jean-Jacques Bertrand au pouvoir

Média : Télévision

Émission : Caméra 68

Date de diffusion : 12 novembre 1968

Invité(s) : Jean-Jacques Bertrand

Ressource(s) : Jean V. Dufresne

Durée : 11 min 47 s

Dernière modification :
1er octobre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Maurice Duplessis reprend le pouvoir
Radio
9 min 42 s
8 août 1944
Le 8 août 1944, avant même le décompte final du scrutin, Adélard Godbout reconnaît la victoire de l'Union nationale sur le Parti libéral.
Daniel Johnson meurt en fonction
Radio
18 min 03 s
26 septembre 1968
Le premier ministre du Québec, Daniel Johnson, s'éteint dans son sommeil à l'âge de 53 ans.