Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Provincial et territorial · Gouvernement Duplessis : un régime corrompu

Gouvernement Duplessis : un régime corrompu

Date de diffusion : 20 juin 1976

À chaque élection, des cadeaux et des « enveloppes » sont distribués par les ministres et les députés de l'Union nationale. Afin de gagner des votes, les routes et les ponts sont construits de façon discrétionnaire. Maurice Duplessis se montre souvent généreux, mais gare à ceux qui lui sèment des embûches.

Le professeur de droit Jean-Charles Bonenfant et l'ancien chef de l'opposition Georges-Émile Lapalme expliquent ce qui a aidé Maurice Duplessis à demeurer au pouvoir aussi longtemps.

En juin 1958, Pierre Laporte, correspondant à l'Assemblée nationale pour Le Devoir, dénonce le « scandale du gaz naturel » dans un article. Il révèle qu'une dizaine de sympathisants de l'Union nationale auraient profité de leur position pour s'enrichir par l'achat d'actions.

L'affaire fait grand bruit dans les médias, mais au cours d'une enquête subséquente, l'enquête Salvas, les transactions sont jugées légales. Le 25 avril 1957, lorsque Hydro-Québec se départ de son réseau de gaz, plus de 6000 personnes auraient acheté des actions de la société publique.

À partir de 1956, un certain nombre de professionnels haut placés forment un front commun d'opposition au régime de Duplessis. Ils se rangent derrière Jean Lesage, futur premier ministre du Québec.

Accusé de tous les torts dans ses deux dernières années au pouvoir, Maurice Duplessis demeure sûr de lui. Ses partisans, dont ses fidèles ministres, le louangeront jusqu'à sa mort. Comme pour d'autres dirigeants américains de l'époque, l'histoire retiendra du personnage sa haine du communisme et le traitement de faveur accordé à ceux qui votaient « du bon bord »...

Gouvernement Duplessis : un régime corrompu

• Duplessis est en faveur de la création d'une loterie provinciale. La loi fédérale lui empêche la réalisation de ce projet.

• De 1944 à 1959, les kilomètres de routes pavées au Québec passent de 36 500 à 66 000. L'Union nationale asphalte les routes de plus de 600 villages.

• En août 1956, deux jeunes prêtres, Louis O'Neill et Gérard Dion, condamnent les méthodes électorales douteuses du premier ministre Duplessis dans un article du Devoir intitulé « L'immoralité politique dans la province de Québec ».

• Maurice Duplessis collabore à l'élection de dizaines de députés conservateurs du Québec dans le gouvernement Diefenbaker en 1958.

• Jean-Charles Bonenfant est secrétaire de Maurice Duplessis entre 1937 et 1939. De 1951 à 1969, il dirige la bibliothèque de l'Assemblée nationale. Bonenfant termine sa carrière comme professeur de droit à l'Université Laval.

• Au cours de sa vie, cet universitaire écrit des centaines d'articles sur la politique et le droit, collabore à des dictionnaires et à des encyclopédies. Il anime également une émission littéraire à la radio de Radio-Canada.

Gouvernement Duplessis : un régime corrompu

Média : Radio

Émission : Si l'Union nationale m'était contée…

Date de diffusion : 20 juin 1976

Invité(s) : Jean-Charles Bonenfant, Georges-Émile Lapalme

Ressource(s) : Mario Cardinal

Durée : 5 min 46 s

Dernière modification :
28 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'enquête Salvas
Télévision
2 min 20 s
Une fois au pouvoir, le libéral Jean Lesage forme une commission d'enquête sur le favoritisme dans l'administration du gouvernement Duplessis.
Georges-Émile Lapalme s'oppose à Duplessis
Télévision
12 min 21 s
Chef libéral de 1950 à 1958, Georges-Émile Lapalme essaie tant bien que mal de déloger son adversaire.