Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Premiers ministres canadiens · Bilan d'une première ministre

Bilan d'une première ministre

Date de diffusion : 22 janvier 1994

En décembre 1993, Kim Campbell démissionne de son poste de chef du Parti conservateur et se retire de la vie politique active.

La journaliste Sylvia Lécuyer s'entretient avec l'ancienne première ministre au début de l'année 1994. Loin d'être amère, celle-ci regrette d'avoir perdu les élections, mais elle réfléchit à son expérience. Elle veut d'ailleurs rédiger les mémoires politiques de la première femme première ministre du Canada. Intitulé Time and Chance, l'ouvrage paraîtra en 1996.

Après sa défaite électorale de 1993, Kim Campbell accepte un poste à la Kennedy School of Government de l'université Harvard. En 1995, elle anime une tribune téléphonique à une radio de Vancouver.

Le 16 septembre 1996, elle est nommée consule générale du Canada à Los Angeles, fonction qu'elle occupe jusqu'en 2000, avant de devenir présidente du Council of Women World Leaders de l'université Harvard. Kim Campbell est aussi secrétaire générale du Club de Madrid, un groupe rassemblant d'anciens chefs d'État qui entend promouvoir la démocratie dans le monde.

Bilan d'une première ministre

• Le portrait officiel de Kim Campbell dans la galerie des premiers ministres de l'édifice du Parlement est dévoilé le 30 novembre 2004. Elle dit alors ressentir l'honneur profond d'être la seule femme représentée dans cette galerie, ajoutant : « J'ai hâte au jour où d'autres visages féminins seront présentés dans cette galerie. »

• En 1993, en dépit de sa cuisante défaite, Kim Campbell est choisie femme de l'année par l'édition anglaise du magazine Châtelaine. Selon la journaliste Charlotte Gray, la défaite électorale de la politicienne n'entache aucunement le fait qu'elle a été la première femme à occuper le poste de première ministre au pays. « Elle est passée à l'histoire », estime la journaliste, et « a ouvert la voie aux autres femmes ». Campbell est également nommée personnalité de l'année par la Presse canadienne.

Bilan d'une première ministre

Média : Radio

Émission : Hebdo radio

Date de diffusion : 22 janvier 1994

Invité(s) : Kim Campbell

Ressource(s) : Céline-Marie Bouchard, Sylvia Lécuyer

Durée : 11 min 28 s

Dernière modification :
10 mars 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Fulgurante ascension d'une femme en politique
Télévision
14 min 06 s
Jeune avocate ambitieuse originaire de la Colombie-Britannique, Kim Campbell gravit les échelons politiques avec son franc-parler et sa détermination.
Première femme ministre de la Justice
Radio
14 min
En 1990, Kim Campbell devient la première femme à être nommée ministre de la Justice.