Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · + de sports · Les femmes plus endurantes que les hommes?

Les femmes plus endurantes que les hommes?

Date de diffusion : 21 septembre 1984

Au cours des années 1970, l'intérêt des femmes pour les sports d'endurance est sans cesse croissant. Contrairement aux hommes, qui pratiquent ces sports depuis plus d'un siècle, les femmes ont tout à apprendre. Elles partent donc avec un énorme retard qu'elles ne tardent pas à combler. Par exemple, le meilleur résultat qu'une femme peut espérer, à ses débuts au marathon, est d'environ trois heures pour franchir les 42 kilomètres. Dix ans plus tard, les meilleures coureuses parcourent la distance en 2 h 20. Une progression de près de 40 minutes!

Le parcours des femmes pour accéder aux sports d'endurance témoigne bien de la crainte qu'a la société de voir des femmes pratiquer des sports très exigeants pour le corps. En 1928, aux Jeux d'Amsterdam, la plus longue distance que les femmes peuvent parcourir est l'épreuve du 800 mètres. À la fin de la course, plusieurs femmes s'écroulent et perdent connaissance. Cette compétition est alors déclarée trop dangereuse pour les femmes et ne sera rétablie qu'en 1960, aux Jeux de Rome.

Il faudra attendre 1984 pour voir l'Américaine Joan Benoit remporter le premier marathon olympique féminin.

Au tournant des années 1960, les femmes continuent de se consacrer à des sports à caractère féminin ou individuel, comme le ski, le golf ou le tennis. L'image de la femme qui ne doit pas trop forcer persiste toujours. La révolution féministe qui suivra va les inciter à revendiquer pleinement leur droit à la pratique de l'activité physique et à la compétition. Une nouvelle ère se dessine. Les femmes s'adonnent aux sports en plus grand nombre et les disciplines se diversifient. Des sports d'équipe comme le hockey, le volley-ball et la ringuette deviennent de plus en plus populaires.

Les femmes plus endurantes que les hommes?

• Des femmes se sont adonnées à des épreuves d'endurance bien avant leur entrée dans le marathon. En 1954, la nageuse de 16 ans Marylin Bell devient la première personne à traverser le lac Ontario. L'année suivante, elle travers la Manche à la nage et devient la plus jeune personne à réaliser l'exploit.

• En 1974, Cindy Nicholas traverse elle aussi le lac Ontario à l'âge de seize ans. Trois ans plus tard, Nicholas parcourt la Manche aller-retour sans interruption. Elle fracasse le record de 30 heures établi par un homme. Nicholas franchit la distance en 19 heures 55 minutes. L'année suivante, elle abaisse son propre record de 40 minutes.

• En 1986, Sharon Wood est la première canadienne et la première nord-américaine à franchir les 8848 mètres du mont Everest. Elle devient la sixième femme dans l'histoire à réussir l'exploit.

• Les espoirs de voir Silken Laumann participer aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992 semblent disparus. Dix semaines avant les Jeux, la rameuse se blesse gravement dans un accident sur l'eau. Ses blessures sont si graves qu'elle doit subir cinq interventions chirurgicales à la jambe. Laumann ne se décourage pas. Elle continue de s'entraîner avec un pansement sur la jambe. Laumann participe finalement aux Jeux et remporte une médaille de bronze.

Les femmes plus endurantes que les hommes?

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 21 septembre 1984

Invité(s) : Odette Lapierre, Jo Mallejac, Germain Thériault

Ressource(s) : Jacques Véronneau

Durée : 11 min

Dernière modification :
23 juin 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La philosophie d'un homme
Télévision
18 min 04 s
Le Dr Morgentaler affirme pratiquer des avortements par choix moral, par humanisme.
Effets dévastateurs de la thalidomide
Télévision
1 min 06 s
Les effets secondaires du médicament sont révélés aux yeux du monde, consterné par l'ampleur de la catastrophe.