Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · + de sports · Sports féminins de compétition

Sports féminins de compétition

Date de diffusion : 16 décembre 1973

Comme le souligne Nicole McDuff, professeure d'éducation physique à l'Université de Montréal, la vision des femmes que perpétue la société a incité une grande partie d'entre–elles à se lancer dans la pratique de sports à caractère plus « féminin », comme le patinage artistique, la nage synchronisée, la gymnastique ou la danse. Étant perçues comme des êtres plus fragiles que les hommes, physiquement et psychologiquement, les femmes envisageaient mal la possibilité d'entreprendre des sports « d'homme ». D'autant plus que le sport est un monde où les mots entraîneur, gestionnaire et médecin se conjuguent au masculin.

Au XIXe siècle, les femmes n'avaient pas le droit de mettre le pied sur un terrain de jeux. Le sport était réservé à la bourgeoisie masculine de race blanche et la discrimination en fonction du statut socioéconomique, de la race, de la religion et du sexe était monnaie courante.

Au même titre que le droit de vote ou le droit de pratiquer des professions réservées aux hommes, comme la médecine, le sport deviendra rapidement un enjeu autour duquel les femmes vont chercher à s'affirmer.

Lors des premiers Jeux olympiques à Athènes, en 1896, les femmes ne sont pas admises. Il faudra qu'elles attendent les jeux suivants, ceux de Paris en 1900, pour pouvoir participer. Ce n'est que 24 ans plus tard, soit au Jeux d'hiver de Chamonix, que le Canada envoie sa première représentante féminine. Il s'agit de Cecil Eustace Smith, une patineuse artistique âgée de 15 ans. L'arrivée de l'incroyable équipe de basket-ball, les Grads d'Edmonton, et des « Matchless Six», au cours des années 1920, va donner au Canada ses premières héroïnes du sport.

Telle un yo-yo, la condition des femmes dans le sport monte et descend au gré de l'évolution sociale et politique. Par exemple, après la gloire des années 1920, les années 1930 sont plutôt noires. Par crainte de les voir se masculiniser, la société impose aux femmes une discrimination sexuelle.

La Seconde Guerre donne par contre un nouveau souffle à la pratique de l'activité physique féminine et à la création de clubs sportifs, tandis que les années 1950 sont marquées par l'obsession de définir chacun des rôles sexuels. C'est le triomphe de la « reine au foyer » et de la féminité.

Sports féminins de compétition

• La meilleure équipe de basket-ball de l'histoire n'est ni les Bulls de Chicago des années 1990 ni les Lakers de Los Angeles des années 1980. Ce titre revient plutôt à une bande de filles de l'Ouest canadien. En 25 ans d'existence, soit de 1915 à 1940, les Grads d'Edmonton ont remporté 502 matchs et en ont perdu seulement 20. Elles détiennent le record inégalé dans aucun autre sport de 147 victoires consécutives. L'équipe composée de collégiennes a remporté quatre titres olympiques, ceux de 1924, 1928, 1932 et 1936, comme sport de démonstration.

• En 1932, aux Jeux olympiques de Los Angeles, la Canadienne Hilda Strike conclut l'épreuve du 100 mètres au second rang avec un record personnel de 11,9 secondes. C'est Stella Walsh, qui court alors pour la Pologne, qui gagne la course par quelques centimètres seulement. Plusieurs années plus tard, en 1980, Stella Walsh est assassinée lors d'un vol à main armée. L'enquête du coroner révèle que Walsh possédait plusieurs traits d'un homme. En fait, il semble que Walsh était hermaphrodite. Hilda Strike n'en a jamais appelé de la décision, ce qui lui aurait permis de recouvrer la médaille d'or.

• En 1956, à l'âge de neuf ans, Abby Hoffman doit se faire passer pour un garçon afin de joindre une équipe de hockey. Lors des séries éliminatoires, « Ab » se fait démasquer. Les journaux du monde entier rapporte l'histoire. Quelques années plus tard, Hoffman se tourne vers l'athlétisme. Elle se spécialise alors dans le 800 mètres et participe à quatre Jeux olympiques. En 1981, elle devient la première directrice générale de Sport Canada et la première femme élue à l'Association olympique canadienne.

Sports féminins de compétition

Média : Radio

Émission : Temps libre

Date de diffusion : 16 décembre 1973

Invité(s) : Nicole McDuff

Ressource(s) : Denis Poulet

Durée : 11 min 40 s

Dernière modification :
28 juillet 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Pionnières aux Olympiques
Télévision
1 min 25 s
Ethel Catherwood, Myrtle Cook et Fanny Rosenfeld, trois femmes, trois pionnières qui ont marqué la première moitié du siècle par leurs exploits.
Les femmes plus endurantes que les hommes?
Télévision
11 min
L'amélioration spectaculaire des femmes dans les épreuves d'endurance laisse croire qu'elles pourront un jour rattraper les hommes.