Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Partis et chefs politiques · Le scandale du gaz naturel

Le scandale du gaz naturel

Date de diffusion : 26 juillet 1975

Le 13 juin 1958, la première page du journal Le Devoir titre : « Scandale à la Corporation de gaz naturel de Québec ». Plusieurs ministres du gouvernement Duplessis ont commis un délit d'initié en achetant des titres de l'entreprise québécoise de gaz naturel avant leur émission. Michel Roy, qui était journaliste au Devoir au moment des faits, raconte cet épisode à Carl Dubuc.

Onésime Gagnon, Paul Dozois, John Samuel (Johnny) Bourque, Daniel Johnson (père), Antonio Barrette, Arthur Leclerc, Antonio Talbot et Yves Prévost sont directement mis en cause.

En 1955, le gouvernement Duplessis décide de vendre le réseau gazier d'Hydro-Québec au secteur privé. Le 7 mars 1957, un arrêté ministériel fixe les conditions de vente du réseau de distribution de gaz naturel à la corporation qui est à ce moment-là en cours d'organisation. Les titres sont officiellement mis en vente le 25 avril. Entre ces deux dates, au moins huit ministres du gouvernement Duplessis, ainsi que plusieurs hauts fonctionnaires, font l'acquisition de titres de la Corporation de gaz naturel.

Le scandale du gaz naturel

• La Corporation de gaz naturel du Québec est fondée en 1955. Elle achète du gaz manufacturé pour ensuite le transformer en gaz naturel. En 1969, la corporation prend le nom de Gaz métropolitain.

• Hydro-Québec est fondée en 1944 avec pour mission d'assurer le service public aux taux les plus bas possibles. L'entreprise est nationalisée en 1962, sous le gouvernement libéral de Jean Lesage. En 1981, le gouvernement péquiste de René Lévesque la transforme en société à capital-actions.

• En 1960, le ministre libéral Jean Lesage met sur pied la Commission sur la moralité dans les dépenses publiques, présidée par Élie Salvas, alors juge à la Cour supérieure du Québec, afin de faire la lumière sur le scandale du gaz naturel et sur les autres corruptions et concussions du régime de Maurice Duplessis (voir le clip complémentaire L'enquête Salvas) du dossier Maurice Duplessis, le chef).

• Certains scandales passent à l'histoire malgré le peu d'impact qu'ils ont eu sur la vie politique. Ainsi en est-il du scandale dit des « culottes à Vautrin ». Ministre de la Colonisation, de la Chasse et des Pêcheries dans le cabinet Taschereau, de juillet 1934 à décembre 1935, Irénée Vautrin se fait payer certains frais de séjour, mais aussi des pantalons, pendant qu'il fait des tournées d'inspection dans les régions à coloniser.

• Le plan Vautrin aura permis à plus de 29 000 Québécois de s'installer en Abitibi et au Témiscaminque. Son travail a permis l'établissement de plusieurs municipalités.

• On oublie également que Vautrin a été le premier à présenter, en 1930, puis en 1931, un projet de loi sur le vote des femmes au Québec, droit qu'elles n'obtiendront qu'en 1940.

Le scandale du gaz naturel

Média : Radio

Émission : Noir sur blanc (radio)

Date de diffusion : 26 juillet 1975

Invité(s) : Michel Roy

Ressource(s) : Carl Dubuc

Durée : 10 min 32 s

Dernière modification :
15 décembre 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le train des pères de la Confédération
Radio
14 min 12 s
Le gouvernement de John A. Macdonald tombe, en 1873, à cause d'une histoire de pots-de-vin.
Magouilles sur rails
Radio
7 min 58 s
Une autre histoire de chemin de fer met fin à la carrière politique du premier ministre du Québec Honoré Mercier.