Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Olympisme · Médaillés d'or des Jeux d'hiver

Période : 1976 - 2002

Médaillés d'or des Jeux d'hiver

Des Jeux olympiques d'hiver à Innsbruck, en 1976, à ceux de Salt Lake City, en 2002, les athlètes canadiens se sont hissés sur la plus haute marche du podium. Les noms de Gaétan Boucher, Jean-Luc Brassard, Sylvie Daigle, Myriam Bédard, Marc Gagnon, etc, résonnent dans la mémoire collective canadienne. Rendez-vous de l'élite du sport mondiale, les Jeux d'hiver ont évolué au fil des ans, intégrant au programme olympique de nouvelles disciplines, comme le ski acrobatique, le patinage de vitesse, le biathlon ou encore le curling.

icone_tv
15 clips télé
icone_micro
3 clips radio

Gaétan Boucher : deux médailles d'or

Date de diffusion : 16 février 1984

En 1984, il est le patineur le plus rapide du monde, et on dit de lui qu'il est le plus grand athlète du Canada. Gaétan Boucher, le « surhomme », décroche deux fois l'or aux Jeux de Sarajevo en Yougoslavie, au 1000 mètres et au 1500 mètres, devant les Russes Khlebnikov et Bogiev. Le 1er janvier 1984, le patineur sable le champagne offert par le journaliste Gérard Potvin.

Médaillé d'argent en 1980 aux Jeux de Lake Placid, aux États-Unis, Gaétan Boucher est à l'époque, avec ses quatre médailles olympiques, le plus grand médaillé canadien à des Jeux olympiques. Il n'ajoutera pas de cinquième médaille à son palmarès lors de sa cinquième et dernière participation aux Jeux de Calgary en 1988. Avec quelques dixièmes de seconde de trop, il se contente d'une cinquième place au 1000 mètres.

Au lendemain des Jeux olympiques de Calgary en 1988, Gaétan Boucher range ses patins. Après une carrière sportive bien remplie : champion du monde en salle en 1977 et 1980, détenteur du record mondial au 1000 mètres en Suisse en 1981, triple médaillé au Jeux de Sarajevo, l'athlète poursuit ses études de marketing. Il est aussi consultant pour une entreprise sportive et commentateur à la télévision lors de Jeux olympiques.

Gaétan Boucher : deux médailles d'or

• Les patineurs ne disposent pas de ressources monétaires importantes pour pratiquer leur discipline. Certains reçoivent un soutien financier de Sport Canada, qui alloue des bourses d'études aux athlètes de haut niveau. Un contrat publicitaire conclu avec un commanditaire est souvent bienvenu pour le sportif, qui associe son image à une marque. Mais le patinage de vitesse au début des années 1980 est un sport encore peu connu, contrairement au ski qui bénéficie d'une couverture médiatique importante et de commanditaires plus nombreux.

• En 1984, il n'existe pas d'anneau de patinage de vitesse couvert au Canada. Il faut attendre les Jeux olympiques de Calgary, au Canada, en 1988, pour que le pays se dote d'un ovale de vitesse intérieur. Il s'agit de la première piste de patinage de vitesse couverte en Amérique du Nord. Après les Jeux, les athlètes canadiens continuent de s'y entraîner, comme la patineuse de vitesse Catriona Lemay-Doan.

Gaétan Boucher : deux médailles d'or

Média : Télévision

Images d'archives

Émission : Sport

Date de tournage : 16 février 1984

Invité(s) : Gaétan Boucher

Ressource(s) : Gérard Potvin

Durée : 2 min 09 s

Dernière modification :
13 février 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
18 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Barbara Ann Scott, Saint-Moritz, 1948
Radio
26 s
6 février 1948
Le 6 février 1948 à Saint-Moritz, une médaille d'or consacre la carrière de la plus fabuleuse des patineuses canadiennes.
Gaétan Boucher : deux médailles d'or
Télévision
2 min 09 s
16 février 1984
Les Jeux de Sarajevo consacrent le patineur de vitesse Gaétan Boucher, triple médaillé olympique.