Aller au menu Plan du site

*************** AVIS AUX VISITEURS *************** Attention : cette section ne sera plus accessible à compter du 30 novembre 2019.
Pour découvrir les archives de Radio-Canada, consultez la nouvelle section.
Pour découvrir les contenus d´archives accessibles aux écoles, consultez Curio.ca.
Pour trouver des réponses à vos questions concernant les archives de Radio-Canada, consultez la Foire aux questions(FAQ).

  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Olympisme · Montréal 1976, Radio-Canada relève le défi

Montréal 1976, Radio-Canada relève le défi

Le grand moment arrive le 17 juillet 1976. Pour la première fois, les Jeux olympiques se déroulent dans une ville canadienne, Montréal. Le chef du Service des sports, Yvon Giguère, réunit une imposante équipe de descripteurs, animateurs, reporters et analystes ainsi qu'une armée de réalisateurs, caméramans et techniciens pour offrir aux téléspectateurs une douzaine d'heures d'antenne par jour, la plupart du temps en direct. Cette approche deviendra la marque de commerce de Radio-Canada durant les années 1980 et 1990.

Voici un reportage qui n'a jamais été diffusé sur le travail de l'équipe de production de Radio-Canada aux Jeux de Montréal.

Le maire de Montréal, Jean Drapeau, promet l'autofinancement des Jeux. Mais, 25 ans plus tard, les contribuables continuent de payer une facture qui dépasse le milliard. De plus, les grèves, la corruption et la mauvaise planification font en sorte que les Jeux se déroulent dans un stade inachevé.

Malgré les difficultés, le Comité organisateur des Jeux olympiques (COJO) et l'Organisation de radio et de télédiffusion olympique (ORTO), en charge de la diffusion de l'événement, répondent aux attentes. De son côté, Radio-Canada relève le défi avec des innovations comme la couverture des compétitions de cyclisme et du marathon à l'aide d'une voiture munie d'une caméra.

Aux problèmes financiers s'ajoutent des problèmes d'ordre politique. À la dernière minute, une vingtaine de pays africains décident de boycotter Montréal. Ils protestent contre la participation de la Nouvelle-Zélande, dont l'équipe de rugby a effectué une tournée en Afrique du Sud, où les Noirs vivent encore sous le joug de l'apartheid.

La vedette de ces Jeux est incontestablement Nadia Comaneci, une jeune gymnaste roumaine de 14 ans. Pleine de grâce et d'élégance, elle obtient sept fois la note parfaite de 10! Une première dans l'histoire. Elle repart avec trois médailles d'or, une d'argent et une de bronze.

Le Canada réussit un exploit peu glorieux : il devient le seul pays hôte à n'avoir remporté aucune médaille d'or! La performance des nageurs mérite toutefois d'être soulignée. Ils récoltent 8 des 11 médailles du Canada, dont celles d'argent de Cheryl Gibson au 400 m quatre nages et de l'équipe masculine au  4 x 100 m quatre nages.

À noter aussi, les médailles d'argent de Greg Joy au saut en hauteur, de John Wood en canoë au 500 m et du cavalier Michel Vaillancourt au saut d'obstacles dans le cadre du concours équestre tenu à Bromont.

Montréal 1976, Radio-Canada relève le défi

• Les Jeux de la 21e olympiade se déroulent à Montréal du 17 juillet au 1er août 1976.

• 92 délégations prennent part à ces Jeux.

• 6084 concurrents (4824 hommes et 1260 femmes) prennent part à 198 épreuves.

• Le Canada est représenté par 414 athlètes.

• Au classement des médailles, sept pays socialistes se classent parmi les dix premiers, avec l'URSS et la RDA en tête.

• En natation, les Allemandes de l'Est remportent 11 médailles d'or sur 13, grâce entre autres à Kornelia Ender et Ulrike Richter. Chez les hommes, ce sont les Américains qui dominent. John Naber récolte à lui seul quatre médailles d'or.

• En athlétisme, les spectateurs assistent à deux doublés hors du commun. D'un côté, le Cubain Alberto Juantorena, surnommé « El Caballo » (le Cheval), devient le premier à remporter l'or aux 400 et 800 m. De l'autre, le Finlandais Lasse Viren réédite son exploit de Munich et gagne les 5000 et 10 000 m.

• Denver, au Colorado, devait organiser les Jeux d'hiver de 1976, mais un référendum mené auprès de la population sur le coût du projet a contraint les autorités à se désister. Finalement, les Jeux sont octroyés pour la deuxième fois à la ville d'Innsbruck en Autriche.

• Radio-Canada perd les droits de diffusion des Jeux d'hiver de 1976 à la télévision, au profit des réseaux privés CTV et TVA. Cependant, une entente de dernière minute permet au télédiffuseur national de présenter un résumé quotidien d'une heure des grands moments de la journée. Radio-Canada conserve tout de même les droits à la radio pour ces Jeux.

Montréal 1976, Radio-Canada relève le défi

Média : Télévision

Date de tournage : 1er août 1976

Ressource(s) : Serge Arsenault, Pierre Dufault, Lionel Duval, Richard Garneau, René Lecavalier, Claude Quenneville, Yvon Giguère, Gaston Dagenais

Durée : 8 min 05 s

Dernière modification :
1er novembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Rome 1960, Radio-Canada entre en scène
Télévision
28 min 30 s
Richard Garneau nous fait découvrir les beautés de Rome et ses installations olympiques deux mois avant l'ouverture des Jeux.
Tokyo 1964, les Jeux de la technologie
Télévision
13 min 06 s
Avec ses superbes installations et une technologie avancée, le Japon dévoile le visage de sa modernité.