Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Olympisme · Tokyo 1964, les Jeux de la technologie

Tokyo 1964, les Jeux de la technologie

Date de diffusion : 14 septembre 1963

En 1964, Radio-Canada choisit de ne pas couvrir les Jeux d'hiver d'Innsbruck à la télévision, mais présente toutefois des images dans ses bulletins quotidiens de nouvelles sportives. Seul René Lecavalier est dépêché à Innsbruck pour alimenter la radio de Radio-Canada de ses reportages quotidiens. En fait, le budget est réservé pour les Jeux d'été, au Japon, où les coûts de production et les droits de télévision sont beaucoup plus élevés. Comme le constate Richard Garneau quelques mois avant les Jeux de Tokyo, les préparatifs vont bon train. Les installations sont presque complétées et les athlètes japonais s'entraînent avec intensité pour faire honneur à leur pays.

Richard Garneau se retrouve, en 1964, aux Jeux d'été de Tokyo en compagnie de René Lecavalier, Raymond Lebrun, Jean-Maurice Bailly, et Jean-Paul Nolet venu prêter main-forte à ses collègues. Lors de ces Jeux, la télévision et le mouvement olympique vivent une révolution technologique sans précédent : la retransmission des images par satellite. Pour la première fois, le montage des images transmises par satellite s'effectuent à Montréal. Le réseau NBC monopolise le nouvel outil de communication inauguré par le réseau japonais NHK. Radio-Canada doit se contenter des heures difficiles (la nuit, surtout) pour relayer les images des compétitions, qui passent par Vancouver et Toronto.

À l'exception des cérémonies d'ouverture, aucune épreuve n'est présentée en direct à cause du décalage horaire et des moyens de transmission encore limités. Au-delà du satellite, les Jeux de Tokyo annoncent l'ère technologique avec des tableaux de pointage électroniques, des plaques sensibles au toucher à la piscine et le chronométrage précis au centième de seconde. Le faste des infrastructures japonaises a également donné une nouvelle dimension aux Jeux olympiques. Les Japonais éblouissent ainsi le monde entier et effacent les horreurs d'une guerre qui a pris fin près de vingt ans auparavant.

Deux nouveaux sports s'ajoutent au programme olympique : le volley-ball (hommes et femmes) et le judo (hommes), sur lequel les Japonais fondent de grands espoirs. Mais, pour leur plus grand malheur, c'est un Néerlandais, Anton Geesink, qui remporte le titre le plus convoité, celui de la catégorie ouverte. Il bat le célèbre Akio Kaminaga.

Au classement des médailles, les États-Unis terminent en tête, suivis de l'Union soviétique. Le Canada remporte quant à lui quatre médailles. George Hungerford et Roger Jackson décrochent l'or en aviron dans l'épreuve pour deux rameurs en pointe sans barreur. Doug Rogers enlève l'argent au judo dans la catégorie des plus de 80 kg. En athlétisme, Bill Crothers arrive deuxième au 800 m et Harry Jerome, troisième au 100 m.

Tokyo 1964, les Jeux de la technologie

• Les Jeux de la 18e olympiade se déroulent à Tokyo, au Japon, du 10 au 24 octobre 1964.

• 93 délégations prennent part à ces Jeux.

• 5151 athlètes (4473 hommes et 678 femmes) participent à 163 épreuves.

• Le Canada est représenté par 118 athlètes.

• Tokyo ne peut organiser les Jeux de 1940 à cause de la guerre, elle se reprend en grande pompe 24 ans plus tard.

• D'autres innovations technologiques comme la mise au point du ralenti et des images en couleur ouvrent la voie du progrès pour le sport à la télévision.

• Au Canada comme ailleurs dans le monde, la contribution des réseaux à la couverture des Jeux demeure peu importante. À l'exception des États-Unis, les autres pays n'accourent pas, millions en main, pour l'acquisition des droits de diffusion.

• En fait, l'absence de la télévision dans les foyers empêche la retransmission des Jeux pour un grand nombre de pays d'Asie, d'Afrique, d'Europe de l'Est et d'Amérique latine. Même chez les nations riches, moins de la moitié de la population possède un téléviseur.

Tokyo 1964, les Jeux de la technologie

Média : Télévision

Émission : Sports d'été

Date de diffusion : 14 septembre 1963

Ressource(s) : Richard Garneau

Durée : 13 min 06 s

Dernière modification :
1er novembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Rome 1960, Radio-Canada entre en scène
Télévision
28 min 30 s
Richard Garneau nous fait découvrir les beautés de Rome et ses installations olympiques deux mois avant l'ouverture des Jeux.
Mexico 1968, la tribune politique
Radio
13 min 22 s
Manifestation sanglante, revendications de droits civiques, avec Mexico s'ouvre une nouvelle ère de politisation des Jeux.