Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Olympisme · Le chantier olympique

Le chantier olympique

Date de diffusion : 18 juillet 1975

À 365 jours de l'ouverture des Jeux olympiques de Montréal, une question circule sur toutes les lèvres : la ville hôtesse sera-t-elle prête pour les Jeux? Des journalistes visitent le chantier et enquêtent auprès de membres éminents du Comité organisateur des Jeux olympiques (COJO).

Le Parc olympique conçu par Roger Taillibert se compose de trois éléments articulés entre eux : le stade, le mât central et le vélodrome. Le vélodrome est construit en premier. À la fin de l'été 1974, les ouvriers s'attaquent à la pièce de résistance : le stade olympique.

Les dépenses augmentent rapidement, notamment en raison des effets de la première crise du pétrole. À l'inflation galopante s'ajoutent les conflits de travail qui paralysent le chantier olympique à plusieurs reprises. Plusieurs articles de presse de l'époque qualifient le chantier de « jungle » ou de véritable foire. Le CIO menace de retirer les Jeux à la ville de Montréal et de les confier à Mexico. Face au retard accumulé et à l'explosion des coûts, le gouvernement du Québec intervient et met l'administration montréalaise sous tutelle en créant le 20 novembre 1975 la Régie des installations olympiques (la RIO) dont le mandat est de terminer le Parc olympique.

En plus des installations sportives, un village olympique doit héberger les athlètes au cours des Jeux. En juin 1974, un projet de village permanent est adopté au détriment d'une proposition de village temporaire. Confié à un promoteur privé, Les Terrasses Zaroléga, le village se compose de deux immeubles de forme pyramidale de 19 étages contenant 980 logements, inspiré de la Marina Baie-des-Anges sur la Côte d'Azur. Les manœuvres frauduleuses de l'entrepreneur forcent une fois de plus le gouvernement provincial à intervenir : il devient propriétaire du village et assume la dette de 80 millions de dollars.

Le chantier olympique

• Le Village olympique a été construit sur un terrain de golf municipal de 36 trous partagé en deux sections par la rue Viau.

• Le choix de cet espace vert jalousement préservé donne lieu à un mouvement de défense du parc Maisonneuve formé par un regroupement de citoyens, d'urbanistes et d'écologistes. La lutte se cristallise en l'affrontement qui oppose alors le maire Jean Drapeau au ministre provincial de l'Environnement Victor Goldbloom, réfractaire au choix du site.

• Les travaux d'excavation commencent en avril 1973 : près de 2 120 000 mètres cubes d'argile et de calcaire sont préalablement retirés du site.

• Le Comité international olympique (CIO) se réunit le 2 février 1976 à Innsbruck. Le ministre responsable de la Régie des installations olympiques, Victor Goldbloom, doit alors convaincre le CIO, et en particulier son président, lord Killanin, de présenter les Jeux dans une stade incomplet, avec des gradins temporaires et des toilettes provisoires.

• Le Parc olympique est desservi par deux stations de métro construites pour l'occasion : Pie-IX et Viau. Cette portion de la ligne 1 ou ligne verte est mise en service juste à temps pour la tenue des Jeux. Les deux stations connaissent une affluence de 75 000 passagers à l'heure pendant la durée des Jeux.

Le chantier olympique

Média : Télévision

Émission : Olympiques 1976, un an avant

Date de diffusion : 18 juillet 1975

Invité(s) : Raymond Beauchemin, Gilles Bergeron, Claude Charron, Marcel Deschamps, Jean Drapeau, Yvan Dubois, Michael Killanin, Marcel Léger, Roger Rousseau, Simon Saint-Pierre, Roger Taillibert

Ressource(s) : Normand Harvey, François Perreault

Durée : 33 min 14 s

Dernière modification :
23 septembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Un maire et ses Jeux
Télévision
24 min 07 s
Le maire Jean Drapeau promet de tenir des Jeux modestes qui s'autofinanceront.
Le stade, cathédrale inachevée
Télévision
14 min 04 s
La construction du stade olympique, œuvre de Roger Taillibert, exige des prodiges de savoir-faire.