Aller au menu Plan du site

*************** AVIS AUX VISITEURS *************** Attention : cette section ne sera plus accessible à compter du 30 novembre 2019.
Pour découvrir les archives de Radio-Canada, consultez la nouvelle section.
Pour découvrir les contenus d´archives accessibles aux écoles, consultez Curio.ca.
Pour trouver des réponses à vos questions concernant les archives de Radio-Canada, consultez la Foire aux questions(FAQ).

  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Olympisme · Un maire et ses Jeux

Un maire et ses Jeux

Date de diffusion : 18 mai 1970

Les Jeux seront placés sous le signe de la simplicité, promet le maire Drapeau, victorieux à son retour d'Amsterdam où Montréal sort gagnante choisie comme ville hôtesse des Jeux de 1976 par le Comité international olympique (CIO). Aux questions sceptiques des journalistes, Jean Drapeau répète inlassablement que « les Jeux ne coûteront pas un sou aux contribuables » puisqu'ils s'autofinanceront, grâce aux surplus générés par les revenus. Le maire assure même dans cette entrevue que « les Montréalais seront plus riches d'un stade, et ça n'aura rien coûté ».

Jean Drapeau confie à l'architecte français Roger Taillibert la conception du stade olympique. Ce dernier a réalisé le stade du Parc des Princes à Paris, inauguré en 1972. Pour la première fois dans l'histoire des Jeux modernes, un pays hôte a recours aux services d'un architecte étranger. Ce choix est immédiatement critiqué à Montréal. Le 6 avril 1972, la maquette du Parc olympique est dévoilée en grande pompe devant 3000 journalistes internationaux.

Un maire et ses Jeux

• Formellement convaincu de l'autofinancement des Jeux, le maire Drapeau déclare qu'il est aussi impossible pour les Jeux olympiques de Montréal de produire un déficit que pour un homme de devenir enceinte. Or, les Jeux de Montréal accoucheront du plus important déficit de l'histoire de l'olympisme contemporain.

• Une autre formule chère à Jean Drapeau consiste à répéter qu'« en matière de financement, le robinet sera appelé à couler tant que la baignoire ne sera pas remplie ».

• Jean Drapeau reste convaincu que l'inflation est la grande responsable de l'énorme déficit généré par les Jeux. Le budget du maire se chiffre à l'origine à 120 millions de dollars. « Nos plans n'ont pas changé, le dollar a cessé d'être modeste », déclare-t-il dans Le Devoir du 14 mai 1976, ajoutant que « nous ne recouvrons pas le stade de feuilles d'or. Nous le construisons avec des matériaux très simples, du béton, de l'acier et du travail ».

Un maire et ses Jeux

Média : Télévision

Émission : Format 30

Date de diffusion : 18 mai 1970

Invité(s) : Jean Drapeau

Ressource(s) : Louis Martin

Durée : 24 min 07 s

Dernière modification :
7 août 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le chantier olympique
Télévision
33 min 14 s
La construction des installations olympiques se heurte à divers obstacles qui entraînent un retard considérable.
Le stade, cathédrale inachevée
Télévision
14 min 04 s
La construction du stade olympique, œuvre de Roger Taillibert, exige des prodiges de savoir-faire.