Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Olympisme · Nancy Greene, Grenoble, 1968

Nancy Greene, Grenoble, 1968

Les attentes sont élevées lorsque Nancy Greene, championne du monde, se présente à Grenoble. Après une dixième place en descente, la « tigresse », malgré une cheville douloureuse, termine deuxième au slalom, trente dixièmes de seconde derrière une Française. Mais le couronnement de la reine du ski a lieu avec une victoire au slalom géant par près de trois secondes. À son retour au pays, à Toronto, elle a droit à un accueil triomphal, comme en témoigne cet extrait.

Membre de l'équipe canadienne de ski entre 1959 et 1968, six fois championne canadienne, Greene, de Rossland en Colombie-Britannique, se taille une place dans l'équipe olympique en 1960. Elle se classe 22e en descente. Quatre ans plus tard, aux Jeux d'Innsbruck, elle améliore sa position et termine 7e en descente et 15e au slalom. En 1967, elle devient championne du monde du classement cumulatif. Pour remporter ce titre, elle a dû gagner les trois dernières courses de la saison, exploit qu'elle a accompli avec brio.

Habitée par un profond désir de vaincre, la grande championne est un exemple de ténacité. En 1968, alors qu'elle domine le classement du championnat du monde, Green se blesse à la dernière course de l'année, devant les siens. Sa chute en slalom lui inflige une blessure à la cheville et au cou. Elle se fait replacer deux vertèbres et applique de la glace sur sa cheville pour éviter l'enflure. Malgré cette blessure, elle prend part au slalom géant et gagne le championnat du monde en remportant sa course.

Nancy Greene, Grenoble, 1968

• Nancy Greene a été nommée l'athlète féminine du 20e siècle au Canada d'après un sondage de la Presse canadienne réalisé auprès de 145 directeurs sportifs de quotidiens, de stations de radio et de télévision. Greene, première athlète canadienne à remporter deux médailles olympiques, a devancé la rameuse Silken Laumann, la patineuse Barbara Ann Scott, la biathlonienne Myriam Bédard et la rameuse Marnie McBean.

• Sa victoire lui procure une grande notoriété, qu'elle n'hésite pas à monnayer. Elle devient rapidement représentante de plusieurs compagnies, décroche de lucratifs contrats et un rôle d'analyste à la télévision. Après sa carrière et jusqu'à aujourd'hui, elle est toujours restée près du monde du ski, soit en faisant la promotion du sport, soit en devenant entraîneuse d'athlètes.

Nancy Greene, Grenoble, 1968

Média : Télévision

Images d'archives

Date de tournage : 28 février 1968

Durée : 1 min 14 s

Dernière modification :
12 novembre 2002


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Barbara Ann Scott, Saint-Moritz, 1948
Radio
26 s
6 février 1948
Le 6 février 1948 à Saint-Moritz, une médaille d'or consacre la carrière de la plus fabuleuse des patineuses canadiennes.
Georges Genereux, Helsinki, 1952
Télévision
30 s
À l'âge de 17 ans, George Patrick Genereux devient le plus jeune Canadien à remporter une médaille d'or olympique.