Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Hockey · Sport professionnel : une guerre de riches

Période : 1972 - 2004

Sport professionnel : une guerre de riches

L'industrie du sport professionnel génère des milliards de dollars de revenus, que s'arrachent une poignée de joueurs et de propriétaires d'équipes. Que ce soit au hockey de la LNH, au baseball majeur, au football de la NFL ou au basket-ball de la NBA, les joueurs ont acquis depuis les années 1970 un pouvoir croissant de négociation. Avec des milliards de dollars en jeu, fruit des droits de télévision et des ventes de produits dérivés, les joueurs comme les propriétaires n'hésitent plus à déclencher un conflit de travail pour s'accaparer les millions de profit.

icone_tv
4 clips télé
icone_micro
5 clips radio

Janvier 1995 : fin du lock-out dans la LNH

Date de diffusion : 11 janvier 1995

La saison 1994-1995 de la Ligue nationale de hockey (LNH) doit s'ouvrir le 1er octobre. Mais les propriétaires n'arrivent pas à s'entendre avec les joueurs, sans contrat de travail depuis plus d'un an. Ils décrètent donc le lock-out. Le second conflit de travail de l'histoire de la LNH dure 103 jours.

L'impasse persiste jusqu'au 11 janvier 1995. Comme l'explique le journaliste André Bédard, les deux parties semblent en apparence satisfaites de la nouvelle entente. Le 20 janvier, les joueurs retournent sur la patinoire.

Pour leur part, les amateurs fulminent face à la perte d'une partie importante des présentations au calendrier. Ils doivent se contenter d'une saison écourtée à 48 matchs, au lieu des 84 habituels. Au total, la LNH a annulé 468 rencontres.

Pourtant, la saison a bien failli ne jamais avoir lieu. En effet, les propriétaires avaient fixé au 10 janvier à midi la date limite pour arriver à une entente. Des négociations de dernière minute entre le commissaire de la LNH, Gary Bettman, et le directeur exécutif de l'Association de joueurs, Bob Goodenow, permettent de sauver ce qui reste de la saison.

Le litige porte principalememt sur le plafond salarial et l'autonomie des joueurs. Sur le premier point, les joueurs sont intransigeants. La seule concession accordée est une limite salariale de 850 000 $ pour les recrues. Avec la nouvelle entente, les joueurs obtiennent l'autonomie complète à 32 ans, pour les trois premières années du contrat de travail, et à 31 ans pour les trois suivantes. Les propriétaires arrachent également des gains sur le plan de l'arbitrage, mais pour les petits marchés de la Ligue, qui espéraient l'imposition d'un plafond salarial, c'est trop peu pour subsister à long terme.

Janvier 1995 : fin du lock-out dans la LNH

• Les Red Wings de Détroit terminent au sommet de la Ligue lors de cette saison écourtée de 1994-1995. Mais les Devils du New Jersey remportent la coupe Stanley. Le défenseur Scott Stevens des Devils remporte le titre de joueur par excellence des séries.

• Jaromir Jagr, des Penguins de Pittsburgh, complète la saison au sommet des pointeurs avec 70 points.

• En raison du calendrier réduit, les équipes n'ont disputé leurs matchs qu'à l'intérieur de leur conférence.

• Le présent contrat de travail des joueurs de la LNH se termine le 15 septembre 2004. Les propriétaires vont saisir l'occasion pour tenter d'imposer une fois de plus un plafond salarial. Leur objectif vise à mieux contrôler la spectaculaire inflation des salaires qui a dominé les deux dernières décennies. Les joueurs de la LNH persiste à refuser un tel plafond. Selon eux, c'est aux propriétaires de faire preuve de discipline dans l'attribution de lucratifs contrats. Un long conflit de travail s'engage.

• Le salaire moyen des joueurs a connu une augmentation de 283 % en 10 ans. En effet, entre la saison 1992-1993 et celle de 2002-2003, le salaire moyen d'un joueur de la LNH est passé de 468 000 $ à 1,79 million. Durant cette période, le nombre de millionnaires du hockey passe de 43 à 412.

• Pendant cette période, les revenus de l'ensemble des équipes de la Ligue ont augmenté de 163 %, pour grimper de 752 millions à 1,927 milliard.

Janvier 1995 : fin du lock-out dans la LNH

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 11 janvier 1995

Invité(s) : Gary Bettman, Guy Carbonneau, Ronald Corey, Jean-Jacques Daigneault, Vincent Damphousse, Bob Goodenow, Patrick Roy

Ressource(s) : André Bédard

Durée : 2 min 56 s

Dernière modification :
28 février 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
9 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Le lundi noir des Expos
Télévision
2 min 07 s
19 octobre 1981
Le voltigeur des Dodgers de Los Angeles, Rick Monday, assomme les Expos de Montréal avec le coup de circuit décisif de la série de championnat de la Ligue nationale de baseball.
Adieu les Nordiques!
Télévision
7 min 05 s
25 mai 1995
Le président des Nordiques annonce la vente de son équipe à une société de divertissement de Washington.
Hyperlien

Dossier des archives de CBC sur le même sujet