Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Hockey · Alan Eagleson plaide coupable

Alan Eagleson plaide coupable

Date de diffusion : 6 janvier 1998

« Je m'excuse sincèrement pour tout le mal que j'ai pu causer et j'espère avoir un jour l'occasion de faire une contribution constructive. » Ce sont les derniers mots qu'Alan Eagleson a prononcés avant d'être condamné, en janvier 1998, pour des fraudes commises au détriment de Hockey Canada, Labatt et l'AJLNH. Il doit purger 18 mois de prison et verser 1 million de dollars à l'AJLNH. Le monde du hockey professionnel est secoué par la nouvelle, on devra réécrire une partie importante de l'histoire du hockey.

Eagleson purgera le tiers de sa peine, soit six mois.

Le « Watergate du hockey » débute à l'automne 1991, lorsque le journaliste Russ Conway du Eagle Tribune fait la lumière sur des fraudes qu'Alan Eagleson aurait commises aux dépens de l'AJLNH. Plusieurs anciens joueurs professionnels, dont Bobby Orr et Brad Park, emboîtent le pas au journaliste en déposant des plaintes contre Eagleson. Ce dernier démissionne de ses fonctions à l'AJLNH en 1992. Le FBI et la GRC entament une longue enquête qui mène à la condamnation du magnat du hockey, six ans plus tard.

Alan Eagleson plaide coupable

• Alan Eagleson est élu au Temple de la renommée du hockey en 1989.

• Devant les pressions de plusieurs membres influents du Temple, tels que Bobby Orr et Gordie Howe, Eagleson demande son retrait du club sélect. Ainsi, son nom est effacé de la glorieuse histoire du hockey.

• En 1991, Esa Tikkanen, un joueur des Oilers d'Edmonton, dépose une plainte contre Alan Eagleson à la commission des relations de travail de l'Alberta. Tikkanen accuse le président de l'AJLNH de complicité avec les dirigeants de la LNH.

• En 1996, André Savard, joueur retraité de la LNH, intente une poursuite de 1 million de dollars contre Alan Eagleson. Eagleson aurait reçu un pot-de-vin pour réclamer 100 000 $ de moins au nom de Savard. André Savard devait recevoir cet argent après qu'une blessure eut mis fin à sa carrière.

Alan Eagleson plaide coupable

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 6 janvier 1998

Invité(s) : Johnny Bucyk, Frank Mahovlich, Brad Park, André Savard, Donald Stern

Ressource(s) : Maxence Bilodeau, Bernard Derome

Durée : 2 min 21 s

Dernière modification :
3 décembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Doug Harvey, à la défense des joueurs
Radio
4 min 43 s
Doug Harvey est à l'origine de la première association de joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH).
L'ère Eagleson
Télévision
9 min 21 s
En 1967, sous la férule de l'avocat Alan Eagleson, les joueurs de hockey se dotent de leur première convention collective.