Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sports · Hockey · Gretzky à la tête d'une équipe en or

Gretzky à la tête d'une équipe en or

Date de diffusion : 25 février 2002

Décidément, tout ce que touche Wayne Gretzky se transforme en or. Même après sa retraite. Cette fois, c'est à titre de directeur général qu'il conduit l'équipe canadienne de hockey à sa première médaille d'or olympique en 50 ans. Aux Jeux olympiques de Salt Lake City, en 2002, la Merveille est responsable de la sélection des joueurs et des entraîneurs. Il réussit à faire l'amalgame entre des vedettes établies et de jeunes joueurs prometteurs. Des amateurs de Toronto réagissent à la victoire finale au compte de 5 à 2 contre les États-Unis.

Dire qu'au début du tournoi la pression était forte sur les épaules de Gretzky et de l'équipe canadienne est un euphémisme. Elle était énorme! Le Canada n'avait pas gagné de médaille d'or depuis les Jeux d'Oslo en 1952 et leur absence du podium aux Jeux précédents, à Nagano, était restée sur le cœur. D'autant plus que le Canada tout entier n'attendait qu'une chose, la médaille d'or. Toute autre couleur aurait été considérée comme une défaite.

Polémique autour du choix des gardiens de but, mauvais départ contre la Suède lors du premier match, les critiques à l'endroit de la délégation canadienne fusent de toutes parts au début du tournoi. Gretzky manifeste cette pression lors d'un point de presse après le match nul de 3 à 3 contre la République tchèque. Lui qui a toujours gardé son calme se met en colère à cause d'un arbitrage défavorable. «J e sais que les gens nous détestent, nous, Canadiens [….] Je suis dégoûté d'entendre ce que les gens disent de nous », rage-t-il.

Gretzky à la tête d'une équipe en or

• À Nagano en 1998, les professionnels de la LNH sont admis pour la première fois à des Jeux olympiques. Au cours du tournoi, le Canada déçoit. Le pays rate le podium et Gretzky est laissé de côté par l'entraîneur Marc Crawford au moment de la fusillade contre la République tchèque.

• Le magazine financier américain Forbes estime que, entre 1990 et 1998, Wayne Gretzky a retiré des revenus nets de 93,8 millions de dollars en salaire et en commandites.

• Gretzky a aussi contribué à enrichir la LNH et les joueurs de cette ligue, affirme Peter Spiegel, le directeur des sports de Forbes. À l'arrivée de la super-étoile dans la ligue en 1979, une équipe de la LNH se vendait environ six millions de dollars américains. Lors de l'expansion de 1993, Ottawa, Anaheim et San José ont payé 50 millions pour faire partie de la Ligue, alors que les plus récentes équipes, Nashville, Atlanta, Colombus et Minnesota, ont déboursé 80 millions.

• En 1979, le salaire moyen dans la LNH était de 108 000 $. En 2002-2003, il était de 1,79 million.

Gretzky à la tête d'une équipe en or

Média : Radio

Émission : Radiojournal

Date de diffusion : 25 février 2002

Invité(s) : Jeff Kennedy, McBean, Marnie McBean

Ressource(s) : Raymond Archambault, Catherine Paradis

Durée : 1 min 43 s

Dernière modification :
10 mars 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Les Oilers et Wayne Gretzky dans la LNH
Télévision
1 min 46 s
En 1979, la Ligue nationale de hockey (LNH) accueille quatre nouvelles équipes, dont les Oilers d'Edmonton, et un certain Wayne Gretzky.
92 buts en une saison
Télévision
1 min 27 s
Dès sa troisième année, Gretzky bat le record de 77 buts en une saison de Phil Esposito.